Bêtisier

Article mis en ligne le 5 novembre 2014

logo imprimer

    traductions de cet article :
  • English

Quelques perles glanées chez les pyramidomanes...

De Jacques Grimault, auteur du film "La Révélation des Pyramides", parlant de "l’écriture des chiffres" léguée selon lui aux hommes par les mystérieux "bâtisseurs" des pyramides :

C’est parce que ces prêtres écrivaient uniquement dans le sable, l’argile ou sur des tablettes de cire lorsqu’ils s’entretenaient de choses sacrées et secrètes, qu’elle n’a pas pu être observée d’un point de vue documentaire dans les fouilles éthno-archéologiques

C’est vrai après tout, on n’a jamais retrouvé qu’à peine plus de 500 000 tablettes d’argile ou de cire antiques...


De Dominique Jongbloed, à propos des analyses pour lesquelles il réclame 10 000 euros à ses fans :

La présidente de NORDSUD INSTITUTE propose de soumettre également les frais de laboratoires au gouvernement de Bosnie-Herzégovine ... Comme un fan avisé l’a dit quelque part dans les pages :" après tout c’est surtout eux qui bénéficieront des retombées économiques"...

Oui, bien sûr... Coût estimé des inondations et glissements de terrain en Bosnie : 2 milliards d’euros (http://balkans.courriers.info/article25149.html). Ils n’auront sûrement rien de plus pressé que de payer des analyses de cailloux dont tous les géologues locaux ont déjà confirmé qu’il s’agissait de grès ou de conglomérat...


De Dominique Jongbloed, "l’Aventurier", sur sa page Facebook, à propos des "fréquences" décelées autour des "pyramides" de Bosnie :

"On ne sait pas si la fréquence électromagnétique est [...] une sorte d’amplification de la partie électromagnétique de l’onde ultrasonore !!"


De Mensur Omerbashich, roi de Bosnie et autres terres :

"Il est ici démontré que la gravité est une vibration mécanique répulsive de l’éther, ce qui signifie que les expériences de détection de l’éther ne sont pas encore assez sensibles."

"Pour tester ma théorie je propose qu’une mission spatiale aille collecter sur place des mesures des periodes propres du Soleil, de ses planètes et de leurs satellites."


De Nenad Djurdjevic, alias "Hyperborean", tentant de justifier le fait que le rapport de l’Institut Polytechnique de Turin n’a jamais été publié :

"Révéler la composition chimique du béton ultra-résistant des pyramides de Bosnie serait comme révéler la formule du Coca-Cola. Je ne pense pas qu’Osmanagic, un excellent businessman, soit assez naïf et stupide pour le faire. Imaginez la valeur de cette formule pour la construction..."


De Paolo Debertolis, dentiste et grand amateur de pseudo-science, à propos d’un interlocuteur qui tente de comprendre pourquoi les "rapports" de la Fondation ne sont pas traduits ou pas publiés :

« Ma come medico credo che il problema sia da ricercare da qualche altra parte e sia di natura psicologica. »
« Mais en tant que médecin, je pense que le problème se situe ailleurs et qu’il est de nature psychologique. »


De Mme Sabina Alikadic, journaliste, aujourd’hui épouse de M. Osmanagic, dans un mail adressé à son futur mari en 2006 :

"Voilà, on triche pour le bien de la vérité :)"


Du Dr Muhamed Pasic, qui a étudié des échantillons de grès de la "pyramide de la Lune" pendant un an :

"Je suis arrivé à des résultats très importants, sur la base desquels je conclus qu’il s’agit d’un sédiment d’origine siliceuse."


De l’inénarrable Dr Nabil Swelim, dans une interview donnée à Merima Bojic (et, non, ce n’est pas de M. Osmanagic qu’il parle !) :

"Peut-être sont-ils montés sur un chameau et ont-ils pris quelques photos de la pyramide de Khufu, mais cela n’en fait pas des experts en pyramides."


Du Dr Nabil Swelim, à l’occasion de la "conférence scientifique internationale" à Sarajevo en 2008 :

"Si quelqu’un nie l’existence des pyramides alors il doit avoir une argumentation scientifique valide."


De Christian Schwarz-Schilling, Haut Représentant de la Communauté Internationale en Bosnie, au cours d’une visite aux "pyramides" en 2006 :

"Je ne crois pas que ceci soit l’oeuvre de la nature, et les scientifiques sceptiques qui pensent le contraire devraient venir ici, expérimenter et le prouver."


De Semir Osmanagic, dans Dnevni Avaz du 17 avril 2006 :

"La face nord de la pyramide du soleil est un triangle équilatéral dont les côtés mesurent 365 mètres, ce qui correspond symboliquement au nombre de jours dans une année."


De Semir Osmanagic, parlant de "pyramides" qui se trouvent à 700 mètres au-dessus du niveau actuel de la mer :

"Pour le moment nous avons deux indices très importants montrant que les pyramides sont restées sous l’eau pendant plusieurs siècles. Le seul moment où on a pu avoir cette situation c’est au moment de la fonte des glaces à la fin du dernier âge glaciaire il y a 12 000 ans."


De Semir Osmanagic, avant le début de toute fouille sur Visocica :

"L’existence de la pyramide bosnienne du Soleil est prouvée."


Forum
Répondre à cet article


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2006-2018 © Le site d’Irna - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 4.0.99
amélioré par Pigédius
Hébergeur : L'Autre Net