Jacques Grimault invité de "La Tronche en Biais"

Article mis en ligne le 19 janvier 2016

logo imprimer

L’excellente chaîne dédiée à l’esprit critique La Tronche en Biais invite Jacques Grimault à participer à une émission en direct le 5 février 2016, pour y expliquer les fondements de la démarche qui a abouti à son livre non publié La Révélation des Pyramides et au film du même nom : scientifique ? ou non ?

La vidéo de l’émission

Les documents diffusés par la Tronche en Biais pendant l’émission :
- Combien mesurent les bébés ?
- Néandertal et Cro-Magnon
- Le troisième homme sur la Lune
- Le livre que la BNF ne connaît pas
- 16 180 kilomètres ?
- La symétrie selon Christopher Dunn

et surtout : L’équateur penché, le vrai !

La page de l’émission sur Facebook

A lire sur le blog "La Menace Théoriste" :
- Origines des thèses de « Pyramidologie » et la réponse de Jacques Grimault à cet article.
- Pyramides et Numérologie
- « Ce n’est quand même pas du hasard ! »
- Ressources critiques au sujet de « La Révélation des Pyramides »
- L’équateur penché, les secrets des cycles cosmiques, pour tout savoir sur l’équateur penché à 43° et ses mystères !

Et sur le blog de Web, prof de maths et à un moment admirateur du film LRDP :
- retour aux pyramides
- Pourquoi l’apparition de pi et phi dans la pyramide de Khéops n’est peut être pas intentionnelle.
- et surtout Coïncidences, redondances et numérologie : analyse des propositions de Jacques Grimault, en rapport avec les dimensions de Khéops.
- ainsi que Top 10 des absurdités de LRDP et J. Grimault qui rassemble des exemples des idées plus que farfelues qui découlent des hypothèses - jamais réellement affirmées mais toujours sous-entendues - de Jacques Grimault et du film LRDP. Intéressante réflexion aussi sur le fonctionnement de "l’équipe" Pooyard/Grimault.

P.S. :

Si le travail de la chaîne La Tronche en Biais vous intéresse, je vous invite à soutenir leur projet de documentaire !


Forum
Répondre à cet article
Jacques Grimault invité de "La Tronche en Biais"
phaser59 - le 9 février 2016

Bonjour,
Pas de commentaires pour l’instant. Il faut dire que ce n’était pas spécialement passionnant de l’avis de tous. La science ne se pratique pas comme un spectacle disait irna ce qui est parfaitement vrai. Expliquer un calcul à radio c’est très compliqué d’autant que l’immense majorité de la population n’a pas fait d’études scientifiques.
Prenons le cas de la dilatation du calcaire. Thomas prétend qu’il est impossible que le pyramidion se dilate de 1 ou 2 mm. Il enfonce le clou plus loin en disant que si c’était le cas il faudrait publier...
Ça doit pourtant faire un bon moment que les coefficients de dilatation de tous les matériaux ont été publié !
J’ai trouvé sur plusieurs sites un coefficient de 0,055mm/m/°C.
Il suffit donc de 18°C de ∆t pour que le pyramidion prenne 1mm.
Avec 36°C on obtient 2mm de dilatation. Ça ne me paraît pas excessif vu les amplitudes thermiques dans le désert.
Bref l’intervention de Thomas se révèle catastrophique car c’est bien J.Grimault ici qui a raison. Thomas n’a visiblement pas d’idée des problè mes posés par la dilatation des matériaux. Le plombier lui sait que la dilatation du PVC peut décoller des canalisations et entraîner des fuites. Ce n’est pas pour rien qu’on vend des manchons de dilatation dans tous les magasins de bricolage de France !
Bref Grimault montre ici qu’il a une intelligence pratique que n’a pas forcément un bac+7. Il faut dire que la dilatation a complètement disparu des programmes scolaires...

Ce n’est pas que je cherche à défendre J.Grimault ( qui soit dit en passant n’était visiblement pas venu pour répondre aux questions). D’ailleurs je ne crois plus à son histoire du mètre et je n’ai jamais cru à son histoire de vitesse de la lumière. Il nous fait un calcul ne faisant intervenir que des longueurs et il nous dit que le résultat est égal à une vitesse en km/s. Ça ne fonctionne pas du point de vue de l’équation aux dimensions. Il me paraît hautement improbable qu’une civilisation avancée ait voulu coder une mesure de vitesse de cette façon. (Ce qui ne veut pas dire que je ne pense pas qu’il ait pu exister des civilisations assez avancées à des âges plus reculés que les archéologues ne veulent l’admettre.) Archéologie qui d’ailleurs traine de sacrées casseroles. Entre la bévue d’Altamira et la découverte de Gobekli tepe qui oblige à revoir notablement la chronologie établie... doit on en déduire qu’il n’ont pas la démarche scientifique ?

Jacques Grimault invité de "La Tronche en Biais"
Irna - le 9 février 2016

Bonjour,

Prenons le cas de la dilatation du calcaire. Thomas prétend qu’il est impossible que le pyramidion se dilate de 1 ou 2 mm. Il enfonce le clou plus loin en disant que si c’était le cas il faudrait publier...
Ça doit pourtant faire un bon moment que les coefficients de dilatation de tous les matériaux ont été publié !
J’ai trouvé sur plusieurs sites un coefficient de 0,055mm/m/°C.
Il suffit donc de 18°C de ∆t pour que le pyramidion prenne 1mm.
Avec 36°C on obtient 2mm de dilatation. Ça ne me paraît pas excessif vu les amplitudes thermiques dans le désert.
Bref l’intervention de Thomas se révèle catastrophique car c’est bien J.Grimault ici qui a raison.

Il faudrait que je réécoute, mais il me semble que cette discussion est intervenue au moment du débat sur la hauteur du pyramidion ; dans ce cas l’écart entre le mètre affirmé par Jacques Grimault et les autres mesures dont celle de Corinna Rossi est de 9 à 10 centimètres, qu’on ne peut évidemment pas expliquer par la dilatation. Mais peu importe : ce qui est important c’est que si Thomas ignorait réellement que le calcaire peut se dilater, je pense qu’il suffirait de lui indiquer son erreur et un ou deux liens pour qu’il la reconnaisse bien volontiers. La différence essentielle avec Grimault est là : celui-ci est absolument incapable de reconnaître la moindre erreur de sa part, même face à l’évidence.

Archéologie qui d’ailleurs traine de sacrées casseroles. Entre la bévue d’Altamira et la découverte de Gobekli tepe qui oblige à revoir notablement la chronologie établie... doit on en déduire qu’il n’ont pas la démarche scientifique ?

Je ne vois pas trop en quoi ces deux exemples prouveraient que l’archéologie ne suit pas la démarche scientifique ? Dans le cas d’Altamira, on est au XIXème siècle, sans méthodes de datation absolue, et on a une découverte qui remet en cause les connaissances de l’époque ; il y a sans doute une méfiance excessive de Cartailhac et compagnie, mais celui-ci fait son mea culpa 20 ans plus tard. Le cas de Gobekli Tepe me paraît être la démonstration évidente de la capacité de l’archéologie à prendre en compte les nouvelles découvertes et à faire évoluer ses hypothèses. On a des fouilles à partir de 1995, les premières publications scientifiques en 1998 si je ne me trompe pas, suscitant immédiatement un immense intérêt de la communauté scientifique alors même que ce site remet en cause les idées établies sur la néolithisation. C’est bien une caractéristique de la démarche scientifique que d’accepter - et même d’encourager - la remise en cause des hypothèses et des théories - dès lors que les nouveaux éléments proposés sont publiés et vérifiables... ce qui n’est pas le cas des hypothèses de Jacques Grimault :)

Je dois avouer que j’étais quelque peu réticente à l’idée de ce débat, pour des raisons que j’ai souvent expliquées. Mais s’il est vrai qu’il n’est pas spécialement agréable à écouter, il aura au moins eu le mérite, pour ceux qui en doutaient encore, de faire ressortir l’incapacité de Jacques Grimault à argumenter scientifiquement...

Irna

Jacques Grimault invité de "La Tronche en Biais"
phaser59 - le 10 février 2016

Je vous remercie tout d’abord d’avoir publié ma remarque sur l’erreur de la teB. Honnetement je n’etais pas sur que vous le feriez. Si je préfère m’exprimer ici c’est surtout que je ne suis pas inscrit à Facebook pour diverses raisons.
Peut être que Thomas reconnaîtrait son erreur mais l’ennui dans cette histoire est que j’ai l’impression qu’il part avec un à priori négatif sur tout ce que Jacques affirme.
(Ce que ne manquera pas de lui faire remarquer ce dernier)
Pourtant tout ce qu’il dit n’est pas forcément idiot.
Mais c’est vrai qu’on n’est pas à 1mm près ici. Jacques amène cela dans la discussion, vraisemblement pour noyer le poisson.
D’autre part j’ai l’impression que certains se montrent toujours très rigoureux avec M.Grimault, mais beaucoup moins avec ceux qui le critiquent...
J’ai trouvé l’argumentaire de M.Grimault assez "clair". On ne peut pas contester ce qu’il dit puisque tout est justifié dans son livre. On ne peut pas critiquer son livre puisqu’on ne l’a pas lu. Ce serait critiquer sans connaître. Par ailleurs la non publication de son livre est indépendante de sa volonté.
Et hop le tour est joué.
Je n’ai pas trop suivi les démêlés de LRDP ces derniers mois. Apparemment ils pourraient financer leur prochain film. Je le regarderai avec plaisir en tout cas.

Jacques Grimault invité de "La Tronche en Biais"
Irna - le 13 février 2016

Bonjour,

Je vous remercie tout d’abord d’avoir publié ma remarque sur l’erreur de la teB. Honnetement je n’etais pas sur que vous le feriez. Si je préfère m’exprimer ici c’est surtout que je ne suis pas inscrit à Facebook pour diverses raisons.

Je n’ai pas pour habitude de censurer les critiques - ni les scientifiques d’ailleurs en général ; c’est la base même de la démarche scientifique, de soumetttre son travail à la critique et de corriger ou modifier ses hypothèses si ces critiques se révèlent justifiées. Les manifestations de censure, dans cette histoire, sont plutôt du côté de M. Grimault et de ses supporters, si j’en juge en tout cas sur le fait que je suis interdite de publication sur leurs pages FB après l’envoi du message ci-dessous, dont vous pourrez juger par vous-même s’il justifiait une censure...

Peut être que Thomas reconnaîtrait son erreur mais l’ennui dans cette histoire est que j’ai l’impression qu’il part avec un à priori négatif sur tout ce que Jacques affirme.

Ce n’est pas entièrement faux, mais cet a priori négatif est en grande partie justifiée par l’attitude de M. Grimault lui-même dans les jours et semaines qui ont précédé l’émission où il a commencé à inonder l’équipe de la TeB d’insultes et à les menacer d’une "déculottée" publique, ce qui est assez révélateur de sa conception du "débat". Et puis franchement, en dehors même du film LRDP, dès qu’on s’intéresse un peu au personnage et en particulier à ce qu’il dit dans ses conférences publiques, sa crédibilité en prend un sacré coup ; je ne peux que vous conseiller par exemple d’aller voir cette courte vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=4Sn9zOUI0tA

D’autre part j’ai l’impression que certains se montrent toujours très rigoureux avec M.Grimault, mais beaucoup moins avec ceux qui le critiquent...

Un ou deux exemples seraient les bienvenus :)

J’ai trouvé l’argumentaire de M.Grimault assez "clair". On ne peut pas contester ce qu’il dit puisque tout est justifié dans son livre. On ne peut pas critiquer son livre puisqu’on ne l’a pas lu. Ce serait critiquer sans connaître. Par ailleurs la non publication de son livre est indépendante de sa volonté.
Et hop le tour est joué.

Exactement ! On est donc bien dans le domaine de la croyance - il faut faire confiance à M. Grimault sur parole - et non dans le domaine de la science où les données et méthodes sont publiées et réfutables. Or les "données" telles qu’elles apparaissent dans le film sont parfois fausses, souvent invérifiables ; quant aux méthodes, qui étaient le sujet sur lequel la TeB souhaitait interroger M. Grimault, on a vu le résultat.
Juste une précision sur la non-publication du livre : je n’ai pas de raison sérieuse de remettre en doute l’existence de l’imbroglio judiciaire qui empêcherait cette publication. Mais je note que des procédures judiciaires ne peuvent concerner que ce qui est couvert par le droit d’auteur ; or des données ne peuvent pas l’être, non plus qu’une bibliographie ou des démonstrations mathématiques (puisque M. Grimault affirme pouvoir remettre en question l’irrationnalité de certains nombres) ; tous ces éléments pourraient parfaitement être publiés, au moins partiellement, sans compromettre l’issue du ou des procès...

Cordialement, Irna

Jacques Grimault invité de "La Tronche en Biais"
phaser59 - le 14 février 2016

J’ai découvert LRDP alors que j’avais la jambe dans le plâtre, que je m’ennuyais et que je regardais des documentaires sur YouTube. Je ne m’intéressais pas particulièrement à l’archéologie. Qu’en reste-t-il un an après le visionnage ?
Essentiellement un beau voyage sur divers sites archéologiques.
Car après recherche il est vrai que beaucoup d’éléments soulevés ne sont pas valables.
La statue par exemple n’est pas symétrique.
On le voit bien au niveau de l’implantation de la barbe postiche sur le menton qui se fait plus haut d’un côté que de l’autre. Les cartilages dans l’oreille sont différents. Les lèvres ne sont pas symétriques non plus. Une pommette me paraît légèrement saillante d’un côté et pas de l’autre...
Bref pour moi la statue a été faite à la main.
Mais ils avaient certainement un outillage de bonne qualité. Concernant les carottages vous aviez mis des vidéos d’un russe qui parvenait à faire un alésage dans la pierre avec un tube en cuivre et du sable. OK mais il utilise tout de meme un tube produit par l’industrie moderne. Ça suppose qu’ils étaient capables de fabriquer ce type d’objet.
Dans le documentaire ils montrent beaucoup de traces de découpes sur des pierres. Y a-t-il eu un travail de "police scientifique" mené la dessus par les archéologues ?
Car les images m’interpellent quand même.

Concernant J.Grimault, je ne me suis pas vraiment intéressé au personnage. J’ai lu tout de même votre article amusant sur ses pseudos qui semble avoir déclenché son courroux. Apparemment il en garde une certaine rancune contre vous...
Mais j’ai regardé ses conférences (assez décevantes il est vrai) et c’est là que j’ai compris qu’il n’avait pas de formation scientifique. Donc on le voit mal révolutionner les maths et la physique.

Concernant l’esprit critique à géométrie variable de certains, prenons le cas de la teb. Ils invitent un certain Dari beliakhov qui avait fait une vidéo pour critiquer LRDP. Cette vidéo est de moins point de vue très critiquable et on aurait pu penser que la teb relèverait certains arguments contestables. Mais non, quant il s’agit de démolir LRDP tous les arguments sont bons semble-t-il...

Pour certains J.Grimault semble être l’ennemi public n°1. Le fait que certains lui donnent quelques dizaines d’euros pour faire son film ne me dérange pas sachant que ce film représente un vrai travail. Quand je vois des médiums, guérisseurs et autres magnétiseurs extorquer des milliers d’euros à des gens crédules en échange de pas grand chose, ça me gêne davantage. Quand je vois les films hyper violents et les émissions de téléréalité, LRDP est un moindre mal. De toutes façons vous aurez toujours des centaines de milliers de gens qui se jetteront fiévreusement sur la rubrique astro de leur magazine préféré.

Jacques Grimault invité de "La Tronche en Biais"
Irna - le 14 février 2016

OK mais il utilise tout de meme un tube produit par l’industrie moderne. Ça suppose qu’ils étaient capables de fabriquer ce type d’objet.

Denys Stocks, pour ses expérimentations, utilise des tubes de cuivre qu’il fabrique lui-même avec une forge artisanale reconstituée d’après l’iconographie égyptienne, c’est dans le chapitre 2 de son livre "Experiments in Egyptian Archaeology" (plus le chapitre 4 pour le détail de la fabrication du tube).

Dans le documentaire ils montrent beaucoup de traces de découpes sur des pierres. Y a-t-il eu un travail de "police scientifique" mené la dessus par les archéologues ?

Oui, ce travail a été fait ; le livre de Stocks mentionné ci-dessus en est un exemple (voir le chapitre 4 pour l’analyse des trous de forage par exemple), et il fournit une bibliographie extrêmement riche. Voir également du côté de James Harrell (géologue et égyptologue), qui a énormément travaillé sur l’utilisation de la pierre par les Egyptiens. En français on a Jean-Claude Bessac (archéologue et tailleur de pierre) qui a travaillé plus largement sur les technique de travail de la pierre dans l’antiquité, en particulier au Proche-Orient.

Concernant l’esprit critique à géométrie variable de certains, prenons le cas de la teb. Ils invitent un certain Dari beliakhov qui avait fait une vidéo pour critiquer LRDP. Cette vidéo est de moins point de vue très critiquable et on aurait pu penser que la teb relèverait certains arguments contestables.

Euh, attendez, si je ne me trompe pas la TeB a invité Dari Beliakhov en septembre 2015 (https://www.youtube.com/watch?v=Oux3Rjpk0_k) et pas spécialement pour parler de LRDP même si le film a été mentionné ; mais la vidéo de Dari sur LRDP ne date que de novembre (https://www.youtube.com/watch?v=_1Su7IpWYZg) donc on peut difficilement reprocher à la TeB de ne pas en avoir parlé :)

Sinon, on est bien d’accord qu’il y a certainement pire et plus dangereux que LRDP et Jacques Grimault ; reste qu’on est bien dans le registre de la charlatanerie, et que le fait qu’il y a pire ne doit pas empêcher, à mon sens, de dénoncer aussi les "petites arnaques". Et puis personne ne considère M. Grimault comme "l’ennemi public n°1", à ma connaissance : la TeB travaille sur de très nombreux aspects de la pseudoscience ; quant à moi, ce blog étant consacré à la pseudo-archéologie, il est un peu normal que LRDP y tienne actuellement une place particulière :)

Irna

Jacques Grimault invité de "La Tronche en Biais"
phaser59 - le 14 février 2016

OK, s’il s’avère qu’il était possible de fabriquer des tubes de cuivre et que c’est documenté il s’agit dans ce cas d’un manque de recherche de leur part.
Concernant les dates auxquelles vous faites allusion j’avoue que je n’y ai pas prêté attention. Je pensais que la teb l’avait invité suite à sa vidéo sur LRDP.
Je n’avais pas imaginé qu’il était déjà connu avant ce fait d’arme. Bon honnêtement je n’avais jamais entendu parlé non plus de la teb avant votre article.
Et ils auraient pu le réinviter ou faire un article pour critiquer sa vidéo. Mais non, on n’a pas vu cela.
N’empêche que j’ai du mal avec tous ces gens soit disant critiques qui ne remettent jamais en cause la moindre version officielle. Comme nioutaik par exemple. Il n’écrit que des articles pour défendre la version officielle. Voilà pourquoi je pense que Jacques Grimault les qualifie de trolls. Si Nioutaik avait par exemple écrit un article pour contester le fait que la courbe du chômage allait s’inverser, on aurait pu dire ah enfin il critique quelque chose d’officiel. Mais non, on attend toujours. Bon de toutes façons si c’est pour faire un de ses articles rédigé dans une espèce de franglais indigeste il peut s’abstenir.
Mais pour en revenir à l’archéologie j’ai par exemple beaucoup de mal avec l’archéologie officielle qui estime qu’il n’y a aucun lien entre les incas et les égyptiens.

http://www.wikistrike.com/article-similitudes-troublantes-entre-les-civilisations-inca-et-egyptienne-photos-112360371.html

Quand je vois le nombre de points communs, j’ai du mal à croire au hasard. Surtout que je ne vois pas un seul de ces points communs que l’on pourrait retrouver dans une civilisation européenne de l’Antiquité. Et ne pensez vous pas que de toutes façons, tant que l’archeologie n’aura pas réussi à expliquer l’origine de ces civilisation qui semblent sorties du néant (egyptiens, olmèques), vous aurez toujours des théories "alternatives" qui parlent de continents engloutis, d’extra terrestres etc ?
D’autre part est-il vrai que l’archeologie laisse de côté certains éléments gênants. Comme par exemple des statuettes ou gravures d’éléphants, retrouvés en Amérique centrale, ou alors des gravures d’animaux préhistoriques à Tihuanaco etc...

Parce que quand vous cherchez sur internet je ne vous cache pas qu’il y a pas mal d’explorateurs en mal de notoriété qui cherchent le sensationnalisme. Il est parfois bien difficile de démêler le vrai du faux.

Jacques Grimault invité de "La Tronche en Biais"
Irna - le 15 février 2016

Bonjour,

Voilà pourquoi je pense que Jacques Grimault les qualifie de trolls

Non, Jacques Grimault qualifie de "Trolls" absolument tous ceux qui expriment un désaccord, même partiel, avec ses thèses ; c’est sa façon d’éviter de répondre dès qu’il est en difficulté, c’est même généralement sa seule réponse, accompagnée ou non d’autres insultes.

Mais pour en revenir à l’archéologie j’ai par exemple beaucoup de mal avec l’archéologie officielle qui estime qu’il n’y a aucun lien entre les incas et les égyptiens.
http://www.wikistrike.com/article-similitudes-troublantes-entre-les-civilisations-inca-et-egyptienne-photos-112360371.html
Quand je vois le nombre de points communs, j’ai du mal à croire au hasard.

Heu... évitez d’aller prendre vos infos sur l’archéologie sur wikistrike, qui est un des plus mauvais sites francophones en matière de validation de l’information ! L’article que vous citez est une collection de sophismes et de pseudo-ressemblances superficielles :
- ressemblances des pyramides : la forme générale pyramidale est utilisée par toutes les civilisations peu technologiques lorsqu’elles veulent construire un bâtiment élévé, parce que c’est la forme tout simplement la plus stable. L’article affirme que toutes les pyramides abritaient des tombeaux, ce qui est faux dans le cas de la méso-Amérique où les pyramides sont des temples.
- momification : on en trouve des exemples dans le monde entier, pas seulement en Amérique et en Egypte ; sauf que les techniques de momification n’ont strictement rien à voir, les momies sud-américaines sont des momies "naturelles", la momification est obtenue par dessication naturelle des corps, rien à voir avec les techniques élaborées des Egyptiens.
- les Incas et les Egyptiens enterraient tous leurs momies les bras croisés : faux, pour l’Egypte la position bras croisés était réservée aux rois, beaucoup de momies ont les bras allongés. Et pourquoi l’auteur ne mentionne-t-il pas la différence essentielle entre les deux : position allongée sur le dos pour les Egyptiens, contre prédominance de la position assise ou foetale pour les Incas ?
- fascination pour l’or : pas surprenant, c’est le métal inaltérable le plus facile à trouver et utiliser, toutes les civilisations l’ont utilisé en particulier pour leurs personnages importants.
- ressemblances architecturales : ressemblances très superficielles avec quelques photos sélectionnées, qui cachent les différences essentielles : maçonnerie généralement régulière chez les Egyptiens, avec emploi de mortier, contre maçonnerie de pierres sèches irrégulières chez les Incas
- crânes allongés : on n’en a retrouvé aucun chez les Egyptiens, la photo montre une statue de la période d’Amarna, courte période où la statuaire a privilégié ces formes. Par contre on trouve différentes techniques de déformation du crâne dans une multitude de civilisation, y compris en France jusqu’au XIXème siècle ! (cf ce qu’on appelait la "déformation toulousaine")
- cultes liés au soleil : comme c’est surprenant que tous les hommes de toutes les civilisations aient rendu un culte, sous une forme ou une autre, au soleil !

Etc... Bref, un article qui n’a absolument aucune valeur, et qui ne "prouve" absolument rien, si ce n’est que les hommes ont des points communs sur toute la planète !

tant que l’archeologie n’aura pas réussi à expliquer l’origine de ces civilisation qui semblent sorties du néant (egyptiens, olmèques), vous aurez toujours des théories "alternatives" qui parlent de continents engloutis, d’extra terrestres etc ?

Mais ces civilisations ne sont pas "sorties du néant" - contrairement à ce que veulent vous faire croire les pseudo-archéologues en affirmant par exemple que "le reste de la planète" se promenait en peaux de bêtes pendant que les Egyptiens construisaient les pyramides ! Pour l’Egypte, par exemple, on a beaucoup d’informations sur la période pré-dynastique et la formation de la civilisation égyptienne classique. Lisez par exemple l’ouvrage de Nicolas Grimal sur l’histoire de l’Egypte ancienne, qui résume ce qu’on sait sur l’Egypte entre le néolithique (période du Fayoum qui commence en -8000) et la culture de Nagada III qui précède la première dynastie. Mais il est vrai qu’il y aura toujours des théories "alternatives", parce qu’elles font vendre, parce qu’elles sont plus faciles à avaler plutôt que de se pencher sur le travail réel des archéologues...

D’autre part est-il vrai que l’archeologie laisse de côté certains éléments gênants. Comme par exemple des statuettes ou gravures d’éléphants, retrouvés en Amérique centrale, ou alors des gravures d’animaux préhistoriques à Tihuanaco

Pouvez-vous me donner des exemples précis ? Il y a énormément de faux qui sont mis en avant par les tenants de la pseudo-archéologie, par exemple les pierres d’Ica ou les statuettes d’Acambaro. Si vous pensiez à autre chose, un lien serait le bienvenu.

Il est parfois bien difficile de démêler le vrai du faux

Vrai ! Mais il est parfois aussi très facile d’identifier le faux si on se donne la peine de chercher, c’est souvent ce qui manque aux tenants de la pseudo-archéologie, c’est l’esprit critique et la volonté de vérifier avant de partager !

Cordialement, Irna

Jacques Grimault invité de "La Tronche en Biais"
phaser59 - le 16 février 2016

Bonjour,
Je vous remercie de vos explications.
Pour l’article de wikistrike il semblerait que la source soit ici : http://www.richardcassaro.com/suppressed-by-scholars-the-mystery-of-twin-cultures-egyptians-incas-on-opposite-sides-of-the-globe
(Je sais à quoi m’en tenir sur wikistrike...)
Mais voyez vous l’ennui c’est qu’aujourd’hui il est très difficile de faire confiance à qui que ce soit. La parole officielle et la version scientifique entrent désormais régulièrement en collision :
http://www.lepoint.fr/monde/attaque-chimique-en-syrie-le-rapport-qui-derange-19-02-2014-1793755_24.php
Je ne suis pas absolument convaincu par vos explications sur les ressemblances entre les cultures égyptiennes et incas. Je peux tout à fait admettre que ces 2 civilisations aient eu les mêmes goûts en matière d’esthétisme. Mais si un jour on découvre un lien entre les deux civilisations, je ne serais pas plus surpris que ça. Je n’ai pas d’idée arrêtée sur la question.
Voici un article qui parle des animaux préhistoriques qui seraient gravés à Tihuanaco.
(Mais il y a peu de photos prises sur le terrain !)
http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/tiahuanaco-en-bolivie-les-preuves-de-son-existence-il-y-a-15-000-ans.html

Des images des statuettes d’éléphants ici, a 27’20 dans cette vidéo :
https://m.youtube.com/watch?v=lWIHOMgJqgo
Sur cette vidéo de la chaine newearth il y a pas mal d’images étonnantes concernant les ’’africain nazca lines" des images de façonnage du paysage à très grande échelle, qui je pense viennent des vidéos de Garry shoenung présentant ce qu’il appelle les ruines de l’ancienne Terre.
Newearth, c’est un peu du J.Grimault version féminine et russe. Vous allez adorer.
Il faut en prendre et en laisser bien sur, mais quelle est votre avis sur toutes ces images vues du ciel qui semblent mettre en évidence l’existence de civilisations inconnues ?

Jacques Grimault invité de "La Tronche en Biais"
Irna - le 17 février 2016

Je ne suis pas absolument convaincu par vos explications sur les ressemblances entre les cultures égyptiennes et incas. Je peux tout à fait admettre que ces 2 civilisations aient eu les mêmes goûts en matière d’esthétisme. Mais si un jour on découvre un lien entre les deux civilisations, je ne serais pas plus surpris que ça. Je n’ai pas d’idée arrêtée sur la question.

Je ne cherche pas particulièrement à vous convaincre, l’essentiel c’est de garder un minimum d’esprit critique, et rien que le fait que vous veniez sur ce blog débattre montre que c’est votre cas :)

Mais voyez vous l’ennui c’est qu’aujourd’hui il est très difficile de faire confiance à qui que ce soit. La parole officielle et la version scientifique entrent désormais régulièrement en collision

Il est effectivement difficile de faire confiance, c’est pourquoi il est d’autant plus important d’être critique, de recouper les infos, de vérifier, et d’utiliser les outils du scepticisme (à ce propos, vous connaissez peut-être les chaînes YouTube comme par exemple Hygiène Mentale ? elles fournissent toute une série d’outils "zététiques" qui peuvent aider : https://www.youtube.com/user/fauxsceptique)
En archéologie on ne peut pas parler de "parole officielle", en tout cas pas en France, on n’est pas en Corée du Nord :)
Il y a les écrits des archéologues, qui s’astreignent à la méthode scientifique, et n’inventent pas quand ils ne savent pas ; et puis il y a toute la littérature que j’appelle pseudo-archéologique, en général bien éloignée de la méthode scientifique, écrite par des gens qui ne connaissent de l’archéologie que l’idée fausse que leur en ont donné d’autres pseudo-archéologues etc. Il y a quelques signes qui en général ne trompent pas : absence de sources (ou alors des "sources" qui ne sont que des liens vers des sites racontant la même histoire et pas mieux sourcés), tendance à se laisser piéger par tous les hoax qui passent, utilisation de vieilles photos inutilisables sortis de bouquins du XIXème siècle, non prise en compte du contexte etc etc. Si vous trouvez une info sur un de ces sites et qu’elle n’est confirmée par aucune source scientifique, il y a beaucoup de chances qu’elle soit bidon. Prenez le cas que vous me citez d’artefacts représentant des éléphants en Amérique du Sud : l’article n’est illustré que par deux photos absolument illisibles ; la vidéo nous montre trois photos floues, aucune source n’est donnée, aucune information sur l’endroit où ces artefacts auraient été trouvés ou seraient conservés. Une recherche internet ne donne rien de plus.
L’explication sur laquelle beaucoup de pseudo-archéologues vont sauter est celle du "complot" : on ne trouve rien parce que les archéologues préfèrent ignorer voire cacher ces éléments qui dérangent leurs certitudes. Mais cette explication ne tient pas la route : aucun archéologue n’a jamais vu sa carrière menacée par la remise en cause de ses théories ; l’archéologie c’est des dizaines de milliers de personnes dans le monde, parmi lesquelles une multitude de jeunes archéologues ambitieux, qui rêveraient de se faire un nom et une place en étudiant des artefacts révolutionnaires, et qui vendraient père et mère pour mettre la main sur un éléphant maya ou inca authentique :)
Du coup, l’hypothèse la plus probable est celle du faux, ou de l’erreur, ou d’une interprétation caduque, qui est ensuite répétée de site alternatif en site alternatif.

J’ai malheureusement expérimenté involontairement le phénomène : j’avais écrit en 2007 un article en guise de poisson d’avril (Les pêcheurs de la pyramide : une extraordinaire découverte !), où je présentais des artefacts en forme de poissons, authentiques mais faussement attribués à la "pyramide" de Bosnie. Quelques années plus tard, j’ai eu la surprise de voir mes "poissons d’avril" présentés comme authentiques artefacts trouvés en Bosnie par quelques pseudo-archéologues, dont par exemple Dominique Jongbloed : Des conséquences tragiques d’un poisson d’avril - bis repetita placent... Aucun de ces pseudo-archéologues n’avait pris la peine de faire un minimum de recherches sur l’origine des images qu’ils utilisaient, et c’est ainsi que des gravures rupestres norvégiennes se sont trouvées transplantées en Bosnie...

Il faut en prendre et en laisser bien sur, mais quelle est votre avis sur toutes ces images vues du ciel qui semblent mettre en évidence l’existence de civilisations inconnues ?

Je ne pense pas que je vais tout regarder : je suis tombée vers 22:00 sur un moment où elle présente des "canaux extraordinaires" qui s’étendent sur des centaines de kilomètres en Afrique... sauf que ce qu’elle montre à ce moment-là ce sont des alignements de dunes dans le désert du Kalahari comme celles-ci : http://www.pbase.com/image/45605188
Voilà qui ne me donne pas très envie de continuer la vidéo, quand je tombe sur une erreur énorme comme celle-là ça discrédite un peu tout le reste :)

Irna

Jacques Grimault invité de "La Tronche en Biais"
phaser59 - le 17 février 2016

J’ai oublié de dire que la vidéo était en anglais mais comme vous êtes très intelligente cela n’a pas dû vous gêner. Oui le façonnage du paysage dans le Kalahari peut être naturel.
Google earth a quand même permis quelques découvertes :
https://m.youtube.com/watch?v=LHTV-7Dzcmk
J’ai retrouvé l’éléphant en question. La photo proviendrait du site du défunt Z.Sitchin...
http://www.sitchin.com/elephant.htm
Il dit l’avoir photographié dans un musée au Mexique à Jalapa.

Jacques Grimault invité de "La Tronche en Biais"
Irna - le 19 février 2016

J’ai oublié de dire que la vidéo était en anglais mais comme vous êtes très intelligente cela n’a pas dû vous gêner.

J’ose espérer que vous n’assimilez pas l’intelligence à la connaissance d’une langue étrangère ! :)

Google earth a quand même permis quelques découvertes :
https://m.youtube.com/watch?v=LHTV-7Dzcmk

Tout à fait, c’est un outil précieux de l’archéologie d’ailleurs ; voir par exemple le travail de Sarah Parcak. Pour les géoglyphes du Kazakhstan, on n’a pas encore de dates certaines, le site est encore en cours d’étude et à ma connaissance la seule datation scientifique par OSL donne des dates du premier millénaire avant JC.

J’ai retrouvé l’éléphant en question. La photo proviendrait du site du défunt Z.Sitchin...
http://www.sitchin.com/elephant.htm
Il dit l’avoir photographié dans un musée au Mexique à Jalapa.

Effectivement, Sitchin a bien l’air d’être la seule source pour cette photo, non datée, non authentifiée. Connaissant la réputation de Sitchin - qui a systématiquement menti sur ses qualifications, truqué ses soi-disant traductions des tablettes sumériennes etc. - j’aurais tendance à dire que cette photo ne prouve strictement rien ; soit il s’agit d’un fake pur et simple, soit il s’agit d’un animal existant en Amérique centrale (si c’est un éléphant, où est la trompe ? ça ressemble plus à un museau allongé comme on en trouve par exemple chez le solenodon ou certains fourmiliers), soit il s’agit d’un artefact moderne, etc. Il y a pas mal d’options envisageables avant d’en arriver à conclure qu’il s’agit d’un éléphant, surtout avec un seul artefact isolé sans aucun autre indice.

Sur Sitchin et pourquoi on peut difficilement lui faire confiance, si vous lisez l’anglais :
http://www.jasoncolavito.com/zecharia-sitchins-world.html
http://skepdic.com/sitchin.html
http://ancientaliensdebunked.com/references-and-transcripts/anunnaki/
http://www.sitchiniswrong.com/



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2006-2018 © Le site d’Irna - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.47
amélioré par Pigédius
Hébergeur : L'Autre Net