La géométrie des Anciens pour les nuls

Article mis en ligne le 31 octobre 2016

logo imprimer

Jacques Grimault ayant été mis sur la touche depuis le clash LRDP, les fans de LRDP se tournent désormais vers de nouveaux « chercheurs de vérité ». Parmi ces nouveaux prophètes des Anciens (comprendre les « bâtisseurs » d’une civilisation avancée disparue), se distingue notamment un certain Howard Crowhurst, mis en avant régulièrement sur la page Facebook de LRDP, et que l’on a de fortes chances d’apercevoir dans le prochain opus de LRDP.
Ce sympathique Britannique obnubilé par les mégalithes habite en France du côté de Carnac depuis 1974. Comme d’autres avant lui, il est persuadé que les sites « sacrés » ont été établis dans une logique d’alignement particulière révélant un « message des anciens ». Cette théorie de l’alignement des sites (« ley lines ») est loin d’être nouvelle, puisqu’elle remonte à la fin du 19e siècle.
Pour découvrir le personnage et ses idées, vous pouvez jeter un oeil à son dernier passage en date chez NureaTV : https://www.youtube.com/watch?v=6kIKeA3PmMQ

Nous nous intéresserons également au personnage de Quentin Leplat, cycliste amateur, disciple spirituel de Howard, qui depuis quelque temps s’est mis à produire des documentaires dans la même veine que LRDP. Pour savoir de quoi il retourne, je vous invite à visionner son film « Teotihuacan, La Cité des Sciences des Bâtisseurs », qui pourrait passer sans problème pour une parodie de LRDP tant il en reprend les codes jusqu’à l’excès : https://www.youtube.com/watch?v=HvSDOmZhyjg

Bien sûr, comme tout ésotériste pyramidal qui se respecte, Howard Crowhurst comme Quentin Leplat sont férus de mathématiques numérologiques, et rentrent en transe dés qu’ils ont le bonheur de tomber sur les nombres Pi et Phi. Qu’ils tenteront de trouver coûte que coûte, en multipliant les calculs alambiqués et en changeant d’unité de mesure (passant du mètre au yard, de la coudée au mille nautique) jusqu’à ce qu’ils tombent enfin sur un résultat significatif. Significatif à leurs yeux. Et comme nous allons le voir, les possibilités s’avèrent particulièrement nombreuses...

Sans même partir dans des calculs tordus tous azimuts pour tenter de trouver des nombres magiques, en prenant des points au hasard, avons-nous quelques chances de tomber sur de simples multiples de Pi, Phi, Phi²,... etc ?
Le module qui suit va pouvoir nous éclairer. Il génère des points aux coordonnées aléatoires, puis va mesurer toutes les distances possibles entre ces points, et vérifier s’il s’agit d’un multiple entier des nombres renseignés (à 0.001 près). Avec 10 points on trouve pratiquement toujours au moins une distance. Avec 50 points, la concordance monte à 60 en moyenne. Pour 100 points, 250. Avec 500 points, les chances de trouver un multiple sont de plus de 6000. Avec 7 000, soit l’estimation moyenne du nombre de menhirs en France, on atteint plus de 1 200 000 correspondances... Cliquez ici pour accéder au module.

distances correspondant à des multiples de nombres "magiques" entre des points aléatoires

Concernant l’aspect algèbrique des démonstrations de HC et QL, je vous invite à consulter deux de mes articles précédents :
- Petit manuel de numérologie pour les nuls (v1.0)
- Exclusif : Les secrets mathématiques de La Grande Pyramide révélés (v1.0)

Une précision... approximative

Howard et Quentin ont comme outil de recherche de prédilection le logiciel Google Earth. Mais comment Quentin et Howard choisissent un point de repère sur un mégalithe ? Puisqu’il faut bien en choisir un pour pouvoir tracer une droite. Le centre de la base ? Le centre du sommet ? Le milieu du lieu lorsqu’il s’agit d’un alignement de mégalithes ? Que nenni. Ils prennent celui qui donne le résultat qu’ils espèrent, tout simplement. A l’échelle de Google Maps, déplacer le curseur de quelques pixels permet de faire varier l’angle trouvé et de l’ajuster dans le sens que l’on souhaite.
Par exemple dans son film « Le codex mégalithique de Cauria » (https://www.youtube.com/watch?v=NDBA3fhCfmo), Quentin Leplat nous parle à un moment d’un angle de 18.43° « très précisément ». En regardant avec attention la présentation Google Earth qui nous est faite, on se rend compte que l’auteur de la vidéo déplace malencontreusement le curseur d’à peine quelques pixels à la toute fin, et que l’angle varie aussitôt de 0.01°. La précision au centième évoquée est donc totalement dépendante de la volonté de celui qui va tracer les lignes...

Dans les 2 cas le curseur pointe bien sur le mégalithe et il est impossible de percevoir de différence de placement. Et pourtant... D’ailleurs pourquoi choisir ce menhir-ci dans cet alignement ? Pourquoi pas le centre de l’alignement, ou le menhir au sud ?

Et je vous laisse imaginer les bidouillages possibles lorsqu’il s’agit de tracer des lignes entre des villes...

Si Google Earth est en effet un outil formidable qui, bien utilisé, permet de faire des calculs plutôt précis, se baser uniquement sur les images satellites et nous parler « d’angle au centième de degré » ou de « distance au centième de millimètre » est une aberration. D’une part parce que le logiciel n’est pas infaillible et qu’il peut y avoir parfois des décalages de quelques mètres entre la photo et le terrain. Ensuite parce qu’il ne faut pas oublier de prendre en compte les décalages liés à la perspective sur les bâtiments (comme vu précédemment, même seulement quelques pixels, ça compte).

Contrairement aux apparences et à cause de la perspective des photos satellites, ni le centre du toit de cette église ni le sommet de cette Pyramide ne se positionnent exactement à ces coordonnées

Parfois nos amis ne prennent même pas la peine de camoufler leurs approximations :

Comme vous le voyez, les droites suivent parfaitement les menhirs... c’est hyper méga précis qu’on vous dit !

Avec de telles libertés sur la précision, les possibilités de fabriquer des relations magiques n’en sont que plus nombreuses...

Des carrés en veux-tu en voilà !

Outre les références numérologiques classiques et l’alignement géométrique sur les points cardinaux (« que c’est trop difficile de le faire même avec notre technologie moderne »), nos deux « chercheurs de vérité » affirment donc également que les « anciens » se sont débrouillés pour faire apparaître des formes géométriques « significatives » entre différents lieux (ça va du menhir du coin au temple de Baalbek, en passant par la Grande Arche de la Défense).

Pour résumer leurs principales affirmations, selon eux, dés lors que l’on trouve une forme à base de carrés, ce serait le signe d’une volonté des « anciens ». Il faudrait alors mesurer l’angle formé par la diagonale de celui-ci avec l’axe est-ouest (parallèle à l’équateur pas penché).

Donc, si jamais vous arrivez à tracer un carré entre 2 mégalithes ou bien en suivant le pourtour d’un monument quelconque (ça marche pour toutes les époques), vous aurez le droit de vous extasier. Mais pas que, puisque le « double carré » revêt lui aussi une signification ésotérique (laquelle ? impossible d’obtenir la moindre réponse auprès des intéressés) :

Le double-carré, dont personne n’est capable de nous expliquer le lien particulier avec les Anciens

Mais ce n’est pas tout, puisque le « triple carré » est lui aussi « magique ». Ce qui nous fait donc déjà 5 angles significatifs : 0°, 45°, 63.44°, 71.56° et 90°. Et bien sûr, ça fonctionne aussi si la forme est orientée Nord-Sud, ainsi les angles 18.44° et 26.56° sont également merveilleux.

quand ça marche pas avec 2, on passe à 3, et ainsi de suite...

Ce n’est pas fini, vous pouvez aussi emboîter les carrés, doubles carrés et triples carrés. De quoi multiplier encore considérablement les angles des « anciens » :

Tetris a certainement été conçu par un Ancien

Quentin Leplat va même jusqu’à aligner 44 carrés le long de la diagonale d’un quadruple carré pour trouver l’angle qui lui convient (tous les moyens sont bons...)

Et bien sûr, tout cela serait justifié par la « science des anciens ». Science dont on n’apprendra pas grand chose, et qui semble uniquement reposer sur le bon vouloir de nos deux « chercheurs » puisque nous n’avons jamais eu jusqu’à présent la moindre démonstration du pourquoi de tel ou tel calcul, de telle ou telle forme (et ce n’est pas faute d’avoir lourdement demandé). Enfin ce n’est pas tout à fait vrai ; parfois nous avons droit à des justifications du type « le calcul fonctionne, donc c’est la preuve que ça a été pensé comme ça ». Un magnifique raisonnement circulaire qui tourne dans le vide.

Pour en revenir à nos « carrés magiques », si l’on se base sur les règles, sorties de nulle part, présentées par nos deux comparses, les possibilités de trouver un alignement sensationnel de 2 points sont particulièrement élevées. Par exemple, en partant de 7 carrés alignés, cela nous donne pas moins de 168 directions éligibles au rang de « révélatrices ».

Je vous rappelle qu’il ne semble pas y avoir de limite puisque Quentin Leplat va au moins jusqu’à aligner 44 carrés ; soit pas moins de ... 1024 directions possibles.

éblouissant tous ces rayons

Vous pouvez vous amuser à vérifier tout ça grâce à cet autre module, qui permet de déterminer le nombre de diagonales possibles dans des figures remplies de carrés : cliquez ici

Mais la géométrie des anciens va encore plus loin. En effet, ici nous avons examiné uniquement les formes alignées sur les points cardinaux. Sauf que, vous pouvez aussi aligner votre forme sur la diagonale d’une autre :

De quoi nous permettre de couvrir pratiquement n’importe quel angle...

Voici pour continuer un petit module qui va générer automatiquement une forme remplie de carrés entre 2 points d’une carte et vous permettre vous aussi de jouer les chercheurs de vérité vraie cachée : cliquez ici

Rien qu’en France on peut trouver environ 7000 menhirs (3000 rien qu’à Carnac) et 4000 dolmens. Autant vous dire que piocher parmi ces 10 000 points pour trouver des formes géométriques magiques selon la « science des Anciens », est un véritable jeu d’enfant. Avec 10 000 points, cela nous donne pas moins de 49 995 000 segments (la formule pour le calculer est n*(n-1)/2).

Mais Howard et Quentin ne se contentent pas de faire des tracés entre les mégalithes, puisqu’ils se servent également régulièrement de repères supplémentaires, tels que les églises, les châteaux, les temples (et bien entendu les pyramides)... et parmi ceux-ci des éléments particuliers comme une place ou une tour (parce que là ça fonctionne mieux). Ce qui donne des possibilités de tracés absolument faramineuses. On recense pas moins de 55 000 édifices religieux et au grand minimum 36 000 châteaux. Rien qu’en additionnant mégalithes, églises et châteaux, on obtient environ 101 000 lieux pouvant figurer sur la liste de nos 2 compères, rien qu’en France. Soit pas moins de 5 100 449 500 tracés possibles. Plus de 5 milliards de tracés possibles, pour des centaines voir des milliers d’angles « significatifs », ne pas trouver dans tout ça de « relations merveilleuses » made in les Anciens relèverait du miracle.

J’ai développé un autre module (oui encore un), qui permet de calculer le nombre d’alignements angulaires (par rapport à un axe est-ouest uniquement) pour des points positionnés au hasard. Par défaut, le module génère 300 points, et vérifie uniquement les angles 0°, 45°, 90°, 63.44°, 71.56° (ceux qui correspondent à un alignement sur les points cardinaux, et les diagonales de carrés, double-carrés et triple-carrés).
Je vous invite à vous amuser avec les paramètres pour découvrir par vous même qu’avec par exemple 3 000 menhirs et un nombre d’angles « significatifs » plus que conséquent le nombre de résultats est tout simplement gigantesque. Et tout ça avec des points générés au hasard.
Cliquez ici pour accéder au module

Conclusion

Il y aurait encore beaucoup à dire sur les règles de cette « géométrie des anciens », tant elles sont multiples et variées, de quoi trouver des alignements fantastiques dans le moindre recoin de la planète ou de votre salle de bain.

Cette accumulation de figures géométriques, associée à des nombres savants, donne l’illusion d’une démonstration technique et complexe, et donc sérieuse. Mais tout ceci n’a rien de scientifique et repose sur du vide. Il ne suffit pas d’aligner les calculs et les mesures pour produire une démonstration valable. Un résultat n’a de sens que si le cheminement qui conduit à celui-ci en a également.

Le Parc Astérix et le Parc Disneyland s’inscrivent dans un double-carré parfait. Encore un coup des Anciens.

En bonus, voici un petit florilège de captures d’écrans des vidéos et articles de Quentin et Howard, à remettre en perspective avec ce qui vient d’être exposé :

Sources

- Alignement de sites (Wikipedia)
- t4t35.fr - Site référençant un grand nombre de mégalithes
- Carte des menhirs référencés sur OpenStreetMap (long à charger)
- Liste des châteaux en France (Wikipedia)

Remerciements aux membres du café


Forum
Répondre à cet article
La géométrie des Anciens pour les nuls
un peu d’éclairage - le 2 mai 2017

Bonjour.
Comme cet article présente des erreurs importantes, et qu’il est très incomplet d’un point de vue méthodique, intellectuel et scientifique, je me permet d’y apporter un complément d’information qui apporte un (véritable) éclairage scientifique pour les passionnés, et les sceptique (pas trop chronique.)

https://youtu.be/yFETPhRuNXg

La géométrie des Anciens pour les nuls
Gollum Illuminati - le 2 mai 2017

Bonjour.
Pourriez-vous nous fournir les coordonnées des menhirs que vous avez utilisées ? Merci ;)

La géométrie des Anciens pour les nuls
un peu d’éclairage - le 2 mai 2017

Elles sont dans la vidéo....

La géométrie des Anciens pour les nuls
Gollum Illuminati - le 2 mai 2017

un petit copier/coller ici des valeurs ce serait possible ?

La géométrie des Anciens pour les nuls
Gollum Illuminati - le 2 mai 2017

Tant pis, je me suis débrouillé.
J’ai donc repris tes valeurs et les ai placées sur une carte.
J’ai également récupérer les Menhirs du coin (Puy de Dome uniquement) référencés par le site T4T35 (LA référence) :
http://www.t4t35.fr/Megalithes/AfficheResultat.aspx?Projet=France&CodeCategorie=&Region=&Nom=&Tri=%5BIDSite%5D&CodeRegroupe=Menhir&Departement=Puy-de-D%C3%B4me&Coordonnees=&Visite=Tous&Symbole=&Commune=&Action=Recherche

Donc, en rouge, les 33 Menhirs référencés sur T4T35 (les coordonnées ne correspondent pas forcément à l’endroit exact du mégalithe, mais du lieu), et ceux avec une icone de Menhir, les 16 utilisés dans tes calculs.
http://irna.lautre.net/gollum/article_ql/menhir_ql.html

Première question :
- Quelles sont les critères qui justifient ta sélection de Menhirs ? Par exemple pourquoi ne pas prendre en considération le Menhir de Chatrat ? Ou bien celui de la Pierre de Vichel ?

Deuxième question :
- Tu dis calculer des angles. Mais des angles par rapport à quoi ? Des angles par rapport aux parallèles en formant des duos de points (ex : angle du segment AB avec l’équateur) ? Ou bien des angles entre les points eux-même ? (ex : angles ABC, BCA, CAB).

Troisième question :
- A 12min25 de ta vidéo, on voit une jolie photo de l’alignement de Cauria pour essayer de justifier le choix d’utiliser la pierre la plus au Nord comme repère, où l’on distingue 2 mégalithes en retrait. Ces 2 là comptent pour du beurre également ?
https://www.youtube.com/watch?v=yFETPhRuNXg&t=518s

Quatrième question :
- Tu nous expliques que, si des résultats ne sont pas dans la normale des valeurs statistiques, alors il ne peuvent pas être le fruit du hasard. En es-tu vraiment sûr ?

Merci.

La géométrie des Anciens pour les nuls
un peu d’éclairage - le 29 juin 2017

Bonjour Pierre Ratbb.

Alors peut être qu’il serait bien que tu prennes le temps de lire l’étude, parce que toute ces question sont déjà expliqué.
https://www.academia.edu/33344358/Etude_Statistique_du_Plan_dimplantation_des_megalithiques_du_Massif_du_Sancy

Ce document est entre les mains de la DRAC, qui prendra le temps de s’y pencher je l’espère.

Mais en quelques mots :
Tous les mégalithes sur le site T4T35 ne sont pas des mégalithes reconnues par la Drac, ce sont pour partie des pierres amusantes, d’anciennes croix, des chaos granitique. De plus certains menhirs ont été déplacé pour y faire des rond point, des route...
Les études officielles de la DRAC dans le secteur du Sancy ne valide qu’une quinzaine de mégalithe.
Et puis, aussi, il s’agit d’un groupe mégalithiques dans un secteur de 24 km de rayon. Les mégalithes sont regroupé sous forme d’ensemble dans des secteurs géographiques, on étudie donc un secteur, les mégalithes du Massif du Sancy Est et de la chaine des Puys Est, c’est à dire la plus grande concentration locale.

Quant aux coordonnées, il faut faire attention, T4T35 c’est beaucoup trop approximatif pour faire du travail sérieux.

Idem pour les angles.... c’est expliqué... et c’est vraiment simple, je suis vraiment étonné par des questions aussi banales

Il faut faire le travail jusqu’au bout quand on veut essayer de comprendre, et être capable de reconnaitre ces erreurs, ce que je sais faire, car je pense que le coup des 44 carrés sur Teotihuacán c’est effectivement une surinterprétation des faits.

La géométrie des Anciens pour les nuls
un peu d’éclairage - le 29 juin 2017

Ah j’oubliais, pour les menhirs de Cauria, la deuxième file de menhirs ne compte pas pour du beurre, peut être que si tu prenais le temps de lire ce que j’ai publié, tu verrais que cette seconde file de menhir forme un angle de 16,26°, qui est l’angle du 3ème triangle de Pythagore, le 7,24,25, et que le périmètre de ce dernier mesure un nombre entier de yard mégalithique. Mais aussi qu’on retrouve ce triangle sur un autre site à quelques km ou on observe 2 septuples carré (8,13° + 8,13° = 16,26°)

Mais c’est plus technique, c’est le genre de chose qu’on explique en conférence ou dans les publications et livres, pas forcément en vidéo... ce qui demande de ta part un investissement plus intense.

La géométrie des Anciens pour les nuls
Manu - le 17 septembre 2017

Salut !

Gollum je salue votre nécessaire travail de débunkage car je pense qu’il est vrai qu’une quantité de personnes essaye de gagner leur croute sur la crédulité des gens.. Bref rien de nouveau..

Mais là.. Franchement je trouve que pour le champs de recherche de Leplat et Crowhurst, il faudrait les féliciter car même si ils ont torts sur leurs conclusions (civilisation avancée, connaissance du mètre comme nous..), ils ont tout de même démontré des choses vrais et qui constituent un taboo chez les archéologues.. On va pas se mentir, le monde de l’archéologie n’est pas rose. Il obéit à des contraintes extérieurs qui sont tout sauf scientifiques.. Pour illustrer cela il y a la vidéo de temps mort : Nos ancêtres violés par l’idéologie. (https://www.youtube.com/watch?v=eMGkCnVwXZQ)

Mais pour faire court je pense que les batisseurs des mégalithes ont bien respecté un rapport d’harmonie fondé sur leurs observations de la nature et leur bon sens..
Je pense que tout dans la nature, le vivant, a un lien avec la forme de la Terre, ses dimensions, son poids, ect.. En extrapolant, je pense qu’il est possible de déduire les dimensions du monde à partir des proportions du corps humains par exemple.
Je vous invite à visionner cette vidéo Arte sur les fractales (https://www.youtube.com/watch?v=Tpsu2uz9rCE). A la fin du doc on voit des scientifiques déduire les propriétés d’une foret à partir d’un seul de ses arbres.. Je ne dis pas que les peuples néolithiques connaissaient la formule de mandelbrot hein ? Mais qu’ils pouvaient très vraisemblablement la percevoir, la ressentir, de par leurs observations. Il serait normal que ces gens étaient bien plus observateurs car il dépendait beaucoup plus de la nature. Ils cherchaient déjà le sens du monde, qui l’a créé et comment il fonctionne..

Pour ce qui est du bon sens, je pense que les gens de l’époque savait déjà qu’en général, ce qui est harmonieux est bien souvent plus solide et plus fonctionnel. De là à utiliser des étalons pour construire, il n’y a qu’un pas.. Et même sur des grandes distances comme l’affirme Leplat et Crowhurst. A l’époque il y avait des gens spécialisés comme des druides ou des shamanes qui ne faisaient que ça : observer la nature, ce qu’on appelait les augures, les levés et couchés de lune, de soleil, de constellations et en déduisait très certainement des choses.

Ce que je trouve pas correct, c’est que vous avez l’air de réfuter le fait que les batisseurs utilisaient la géométrie. Alors qu’en fait cela parait évident que celle-ci existe depuis très longtemps. Il suffit de prendre un baton pour tracer des droites sur le sol et d’observer ce qui se passe. On ne va quand même pas continuer à croire que les grecs ont inventé la géométrie ? Ca vous parait compliqué de reporter des angles ? Moi je trouve les travaux de Crowhurst et de Leplat très intéressants et de bonne foi. Pour une fois qu’on ne tombe pas sur des hurluberlus très conscients de berner le chaland avec leurs effets de bonimenteurs. Je pense qu’ils sont persuadés d’avoir fait une découverte et qu’ils ne sont pas très loin de la vérité.

La géométrie des Anciens pour les nuls
L.Despoutres - le 17 septembre 2017

On va pas se mentir, le monde de l’archéologie n’est pas rose. Il obéit à des contraintes extérieurs qui sont tout sauf scientifiques.. Pour illustrer cela il y a la vidéo de temps mort : Nos ancêtres violés par l’idéologie. (https://www.youtube.com/watch?v=eMGkCnVwXZQ)

Il y a en effet eu des dérives, du genre du "Nos ancêtres les Gaulois" de la IIIe République, ou comme ce dont quoi parle la vidéo, les nazis qui voyaient les celtes et des aryens partout.
Après, il faut faire la part du feu et bien se rendre compte que nous ne sommes plus au XIXe siècle ou en 1940. S’il y une critique à faire sur une "archéologie officielle manipulée", il faut envisager celle de 2017, et pas celle de 1880.

Mais pour faire court je pense que les batisseurs des mégalithes ont bien respecté un rapport d’harmonie fondé sur leurs observations de la nature et leur bon sens..
Je pense que tout dans la nature, le vivant, a un lien avec la forme de la Terre, ses dimensions, son poids, ect.. En extrapolant, je pense qu’il est possible de déduire les dimensions du monde à partir des proportions du corps humains par exemple.

C’est votre croyance, et on la respecte. Mais on en attend toujours une preuve convaincante. Montrez- nous comment vous feriez, par exemple.

Je vous invite à visionner cette vidéo Arte sur les fractales (https://www.youtube.com/watch?v=Tpsu2uz9rCE). A la fin du doc on voit des scientifiques déduire les propriétés d’une foret à partir d’un seul de ses arbres..

Ce qui fait la caractéristique des fractales, c’est leur autosimilarité. En clair, quand on prend une fractale et qu’on l’agrandit 10000x, on obtient un motif qui est le même que le motif de départ.
Dans le reportage, les chercheurs prennent pour principe qu’une branche d’arbre est similaire à un arbre en réduction, de cette manière ils peuvent supposer que la forêt est décrite par une loi fractale et estimer sa masse foliaire, donc sa capacité à absorber le carbone.
Ils n’étudient qu’une seule propriété et, regardez mieux, ils doivent mesurer toute une zone de forêt pour le faire.
Ceci, d’une part.
D’autre part, je vous ferai remarquer que la Terre a une forme sphérique, et que si on agrandit une sphère, on obtient ce qui ressemble fort à un plan : la spère n’est pas une forme fractale, donc cet argument sur les fractales ne vaut rien. D’autant plus que la Terre est loin d’être une sphère parfaite, surtout à petite échelle (1000m).

Je pense qu’ils sont persuadés d’avoir fait une découverte et qu’ils ne sont pas très loin de la vérité

Oui, comme vous êtes persuadé qu’on peut calculer les dimensions de la Terre à partir des proportions du corps humain, hein ?
Ensuite, de quelle "découverte" parle-t-on ? De celle qu’en alignant deux carrés, on trouve toujours le même angle entre eux ?
J’attire votre attention sur le concept de significativité, qui est évoqué dans l’article. Des alignements de petits carrés, on peut en caler n’importe où, sur Stonehenge, sur l’aérodrome de Vesoul ou sur le parking de la salle communale Maurice Giboulet. Des rapports qui donnent Pi ou Phi, pareil, surtout si on est pas trop regardant avec la précision.

La géométrie des Anciens pour les nuls
Manu - le 17 septembre 2017

Bonjour !

Déjà merci de me répondre !

Pour vous dire que je suis d’accord avec ce que vous dites..
D’un point de vue mathématique vous avez raison sur toute la ligne.
Mon intention était de dire que ces débats ne devraient peut-être pas se porter sur des questions uniquement mathématiques.

Quand je dis que je "crois" qu’on peut déterminer les proportions de la Terre avec le corps humain, en effet c’est une croyance. Mais pour ce qui est de l’architecture, il n’est pas uniquement question de mathématiques et d’ingénierie. Bien souvent derrière l’aspect qu’on donne à un batiment il y a une intention, il y a une volonté d’esthétisme et donc de croyance, puisque le concepteur croit que le batiment va être beau ou puissant.

Dans un autre domaine par exemple avec l’homme vitruve, Léonard n’execute pas qu’une simple recherche esthétique.. Il y a surement caché derrière une volonté de répondre à l’un des problèmes philosophique et mathématique de son temps..

Encore une fois je ne conteste pas que les hommes du néolithique ne maitrisaient sûrement pas les mathématiques modernes.. La géométrie, c’est autrechose..
Mais je "crois" qu’il les pressentait et qu’ils l’exprimaient dans le cadre d’une religion et/ou de croyances.

On peut contester les croyances d’antan avec les mathématiques modernes, c’est facile.
Mais quand Crowhurst et Leplat nous explique que les anciens "croyaient " que les nombres avaient des qualités et n’exprimaient pas simplement des quantités, cela me parait très vraisemblable. Et cela disqualifie, à mon sens, même vos débats sur la précision ou non de leurs travaux.

Crowhurst et Leplat en font peut-être un peu trop parfois avec leurs histoires quadruple carrés ect.. Mais leur proposition qu’on retrouve des propriétés géométriques et astronomiques simples dans les constructions du néolithique me parait très intéressante.
Bien sûr que ces idées peuvent être dangereuses, il ne faut pas tout prendre au pied de la lettre et recouper les informations.. Et j’imagine que certaines personnes en voyant cela se disent que c’est l’oeuvre des extra-terrestres. Mais après tout, qu’elle est la probabilité que ces personnes aient raison ? Elle est très faible mais pas nulle.. (je troll)

Le problème avec la science c’est qu’elle ne se parle qu’à elle même. Contrairement à la philosophie, qui parle elle, à tout le monde. Et pour ma part, je "crois" qu’il y a des choses que la science ne parviendra jamais à expliquer car elle a du mal à prendre en compte les croyances et les capacités réelles des hommes.

La géométrie des Anciens pour les nuls
L.Despoutres - le 17 septembre 2017

Dans un autre domaine par exemple avec l’homme vitruve, Léonard n’execute pas qu’une simple recherche esthétique.. Il y a surement caché derrière une volonté de répondre à l’un des problèmes philosophique et mathématique de son temps.

les anciens "croyaient " que les nombres avaient des qualités et n’exprimaient pas simplement des quantités, cela me parait très vraisemblable.

J’aimerais bien discuter avec vous là-dessus, mais vous en parlez de façon tellement évasive, je ne sais pas quoi dire.
Comment peut-on répondre à un "problème philosophique et mathématique" en dessinant un bonhomme ?

Le problème avec la science c’est qu’elle ne se parle qu’à elle même. Contrairement à la philosophie, qui parle elle, à tout le monde. Et pour ma part, je "crois" qu’il y a des choses que la science ne parviendra jamais à expliquer car elle a du mal à prendre en compte les croyances et les capacités réelles des hommes.

Ca dépend ce que vous voulez dire par "philosophie". A ma connaissance, le monde a connu un nombre impressionnant de philosophes, avec un nombre presque égal de philosophies ; je doute que la philosophie, qui repose uniquement sur des spéculations gratuites, puisse parvenir un jour à un consensus.
La science ne se parle pas qu’à elle-même. Elle parle un langage qu’elle peut comprendre, un langage qui lui permet de s’exprimer précisément et de construire des raisonnements solides. Effectivement, c’est un langage qui peut paraître sec et abscons, mais on ne dissèque pas la complexité du monde avec une cuillère : il faut des instruments fins, des mots qui aient un sens précis, pour définir clairement de quoi on parle.
Si cela vous paraît obscur, faites quelques recherches, vous trouverez sûrement des gens pour vous expliquer les concepts de base ; vous verrez, la science parle à tous ceux qui lui demandent quelque chose.

La géométrie des Anciens pour les nuls
Camilo Moreno - le 18 septembre 2017

Je n’y entends rien dans ces conclusions mathématiques fantaisistes et moins encore au sujet des mégalithes , où comme on dit : on fait dire aux chiffres ce qu’on veut.

Ensuite ça fait des rapprochements "savants" entre des mégalithes dispersés un peu partout, ( je n’ai pas lu ou alors cela m’a échappé) mais sans la prise en compte des mégalithes d’Afrique du Nord. Si cela est le cas, et si ce Mr fait des "orthogonies" tirées par les cheveux, pourquoi dolmens, cromlechs et menhirs d’Afrique du Nord restent ignorés ?

Et pour terminer, cela nous amène à quoi, et cela prouve quoi ? Sans compter, vu la rusticité sommaire et primitive des monuments, il convient de conclure que nous sommes à l’aube des temps, de là à affirmer que tout cela est mathématiquement calculé par une population certainement loin de maitriser les maths, faut vraiment le vouloir.

Enfin, pour quelqu’un qui "jongle" avec les maths, je n’ai pas vu le terme consacré : Rectangle Remarquable, qui désigne un certain nombre de carrés EGAUX inscrits dans un rectangle, qui servait au temps de l’Espagne Musulmane, à proportionner les instruments de musique à cordes pincées, technique encore employée à ce jour, et incontournable par exemple pour les proportions des violons.

La géométrie des Anciens pour les nuls
Camilo Moreno - le 18 septembre 2017

Bien évidemment, je parlais de Mr Crowhurst.

Intéressant à lire :
https://encyclopedieberbere.revues.org/2200#tocto1n10

La géométrie des Anciens pour les nuls
Camilo Moreno - le 18 septembre 2017

Plus de 5 milliards de tracés possibles, pour des centaines voir des milliers d’angles « significatifs », ne pas trouver dans tout ça de « relations ; » made in les Anciens relèverait du miracle.

2 simples phrases qui résument ma pensée et qui tournent en dérision tout le développent de ces ésotero-mystico théories.

La géométrie des Anciens pour les nuls
L.Despoutres - le 18 septembre 2017

@Camilo Moreno

Surtout qu’il ne montre jamais quelle est la proportion de relations « intéressantes » par rapport à celles qui ne le sont pas....ce qui est un énorme biais.

La géométrie des Anciens pour les nuls
Camilo Moreno - le 18 septembre 2017

undi 18 septembre 2017 à 12h37 - par L.Despoutres
@Camilo Moreno

Surtout qu’il ne montre jamais quelle est la proportion de relations « intéressantes » par rapport à celles qui ne le sont pas....ce qui est un énorme biais.

Oui c’est nul ! Lol

...enfin ça fait vivre son homme...lol

La géométrie des Anciens pour les nuls
Camilo Moreno - le 18 septembre 2017

Enfin, pour le néophyte que je suis dans ce domaine, il me suffit de considérer la carte des sites mégalithiques, pour constater vu l’importance et la densité de ces monuments par régions, pour à priori retenir qu’un flux mineur de migrants serait passé d’Afrique du Nord par le Detroit de Gibraltar ensuite par le Pays Basque pour à la fin se développer en France et dans le Nord de l’Europe...l’itinéraire inverse est possible aussi, mais dans ce cas on devrait recenser plus de sites en A du N. Par ailleurs, si l’on se base sur l’un des itinéraire des migrations on retrouvera le même tracé. A mes yeux il n’y a pas de quoi fouetter un chat.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/7d/Megalitismo_Europa.svg/1200px-Megalitismo_Europa.svg.png

La géométrie des Anciens pour les nuls
L.Despoutres - le 18 septembre 2017

@Camilo Moreno

On trouve aussi des mégalithes dans le Pacifique ou en Afrique subsaharienne.

Ce qui m’étonne, c’est toujours cette fascination pour Pi ou Phi. Que ce soit les pyramides, les mégalithes ou la salle de bains de Gollum, on ne parle que de Pi !
Quitte à chercher des valeurs remarquables, pourquoi pas 2.71828 ou 6.626 ?

La géométrie des Anciens pour les nuls
Camilo Moreno - le 18 septembre 2017

l

undi 18 septembre 2017 à 16h44 - par L.Despoutres
@Camilo Moreno

On trouve aussi des mégalithes dans le Pacifique ou en Afrique subsaharienne.

Absolument, sinon que je me suis basé sur les sites des pays avoisinants, et ce Mr nous envoie un tracé qui nous mène chez les civilisations amérindiennes (!!!!)

Ce qui m’étonne, c’est toujours cette fascination pour Pi ou Phi. Que ce soit les pyramides, les mégalithes ou la salle de bains de Gollum, on ne parle que de Pi !
Quitte à chercher des valeurs remarquables, pourquoi pas 2.71828 ou 6.626 ?

C’est une sorte d’infirmité intellectuelle.... J’ai également survolé les lignes parlant du mètre lol...c’est hilarant ! Rien que les égyptiens avaient une tripotée de coudées différentes.... Bref ! Après les ufomaniaques ...les pitomaniaques

La géométrie des Anciens pour les nuls
Camilo Moreno - le 19 septembre 2017

Merci de lire dans mon précédent message (satanée demi-saisie !) :

ORTHOTENIE, terme dû à J.Vallée pour les trajectoires linéaires d’ovnis.

au lieu de :

ORTHOGONiE

La géométrie des Anciens pour les nuls
Manu - le 19 septembre 2017

@L.Despoutres

Bonsoir,

Désolé, je ne fais pas de longs développements comme pour un article scientifique.. Je ne suis pas scientifique, et je n’ai pas la prétention d’être un expert en tout. Ce qui me pousse donc à n’exprimer que mes "croyances" et réflexions..

Je voudrais donc vous renvoyer à l’article de wikipedia sur l’homme de vitruve, qui résume bien ce que je "crois"..^^ (C’est quand même drole cette nouvelle façon de discuter, mais bon.. Ca me rappelle cette nouvelle mode dans les dîners en ville où certains invités vont vérifier systématiquement sur internet ce que vous racontez.)

Donc dans l’article qui est ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Homme_de_Vitruve

Il y est dit que le bonhomme dessiné ^^ :
L’Homme de Vitruve fait le lien symbolique entre de nombreuses sciences universelles étudiées par Léonard de Vinci dont : art, anatomie, géométrie, mathématiques, cosmologie, philosophie, métaphysique, mystère (christianisme), Dieu...). Vitruve cite « Pour qu’un bâtiment soit beau, il doit posséder une symétrie et des proportions parfaites comme celles qu’on trouve dans la nature ».

Voilà pourquoi, je me permets de "croire" et de vous soumettre l’idée que ce n’est pas forcément qu’une question de mathématiques et d’ingénierie. Et que des gens inspirés par le divin ou même simplement par la compréhension du monde et de la nature seraient tout à fait capables de tracer des lignes droites et de reporter des angles même sur de très longues distances.. Idée qui est très fortement réfuter chez les archéologues et qui est proposée par nos deux chercheurs de véritudes. Personnellement, je trouve cette idée très intéressante mais qu’il ne faut pas tout prendre ce qu’ils disent au pied de la lettre.. Je pense qu’ils se bercent aussi dans beaucoup d’illusions.. Mais de là à les traiter d’escrocs, je ne suis pas d’accord avec vous..

La géométrie des Anciens pour les nuls
Camilo Moreno - le 20 septembre 2017

Salut Manu

Voilà pourquoi, je me permets de "croire" et de vous soumettre l’idée que ce n’est pas forcément qu’une question de mathématiques et d’ingénierie. Et que des gens inspirés par le divin ou même simplement par la compréhension du monde et de la nature seraient tout à fait capables de tracer des lignes droites et de reporter des angles même sur de très longues distances.. Idée qui est très fortement réfuter chez les archéologues et qui est proposée par nos deux chercheurs de véritudes. Personnellement, je trouve cette idée très intéressante mais qu’il ne faut pas tout prendre ce qu’ils disent au pied de la lettre.. Je pense qu’ils se bercent aussi dans beaucoup d’illusions.. Mais de là à les traiter d’escrocs, je ne suis pas d’accord avec vous..

ok, rechercher l’esthétique pour un ensemble monumental local, pas de souci , mais de là à tirer des lignes jusqu’à Teotihuacan et nous faire une relation avec "Tombouctou"....euh...Cela dit ? je n’ai pas lu ici que quelqu’un les a traité d’escrocs ; par ailleurs la décortication géométrique de certains sites par Crowhurst est amusante, mais ne nous mène nulle part

La géométrie des Anciens pour les nuls
L.Despoutres - le 20 septembre 2017

L’Homme de Vitruve fait le lien symbolique entre de nombreuses sciences universelles étudiées par Léonard de Vinci dont : art, anatomie, géométrie, mathématiques, cosmologie, philosophie, métaphysique, mystère (christianisme), Dieu...). Vitruve cite « Pour qu’un bâtiment soit beau, il doit posséder une symétrie et des proportions parfaites comme celles qu’on trouve dans la nature ».

"Symbolique" ne veut pas dire "toute les recherches de De Vinci sont contenues dans ce dessin" ou je ne sais quelle interprétation fumeuse.
Remarquez par ailleurs que De Vinci (mort en 1519) appartenait encore à la pensée pré-copernicienne qui plaçait l’Homme, créé à l’image de Dieu, sur une Terre immobile autour de laquelle tournaient le Soleil et les planètes, pour les siècles des siècles, amen. Une source très actuelle, donc (je rappelle que nous sommes en l’an de grâce 2017), d’autant plus que lui-même est séparé des populations néolithiques par plus de 1500 ans.

je me permets de "croire" et de vous soumettre l’idée que ce n’est pas forcément qu’une question de mathématiques et d’ingénierie. Et que des gens inspirés par le divin ou même simplement par la compréhension du monde et de la nature seraient tout à fait capables de tracer des lignes droites et de reporter des angles même sur de très longues distances..

On parle de lignes droites et d’angles, et il ne s’agirait pas de mathématiques ?

Idée qui est très fortement réfuter chez les archéologues et qui est proposée par nos deux chercheurs de véritudes

Et vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi cette idée était réfutée par les archéologues ?

Vous aurez beau croire que des gens « inspirés par la compréhension du monde et de la nature » (mais pourquoi la compréhension du monde inciterait à aligner des pierres ?) auraient pu organiser les mégalithes selon des tracés géométriques complexes, cela ne mène à rien de tangible tant qu’il n’a pas été démontré que ces tracés ne sont pas une pure invention de Crowhurst et cie.

Pour l’instant, rien ne prouve que ces formes géométriques et ces rapports numériques ne sont pas le fruit du hasard. Il faudrait faire le compte de tous les rapports de longueur, et pas juste de ceux qui tombent à peu près sur une valeur qu’on a décrétée être "intéressante".

Sinon, pour procéder de la même façon, je pourrais choisir un certain nombre de points, selon des critères totalement arbitraires : par exemple dans les Landes, ou la Lozère (car L comme Leplat et L. Despoutres, bien sûr !), et les relier selon un schéma tout aussi arbitraire (mais je pourrai toujours le prouver avec un bidouillage mathématique, ne vous en faites pas) pour créer un dessin choisi à l’avance. Par exemple, un bigorneau, pourquoi pas.
Et de conclure que la Lozère (ou les Landes) était peuplée de gens qui, par une profonde compréhension de la nature, avaient fini par ressentir que Dieu est un bigorneau ! Mais oui, les mathématiques le prouvent !

Vos croyances ne regardent que vous, mais tant que cette thèse ne sera étayée par rien de sérieux (et une conviction mystique n’est pas quelque chose de sérieux), nous la rejetterons

La géométrie des Anciens pour les nuls
Camilo Moreno - le 20 septembre 2017

@L.Despoutres

Comment peut-on répondre à un "problème philosophique et mathématique" en dessinant un bonhomme ?,

Ne serait-ce pas par exemple, avec le bonhomme (D.Vinci) du logo de Manpower que notre ami Manu voudrait préciser sa pensée ? On a en même temps, la géométrie, les proportions, l’esthétisme et la sublimation de l’harmonie des formes, l’ensemble serait pour les Anciens, une inspiration insufflée par Dieu pour aboutir à la perfection.

Qu’en dis-tu Louis ?

La géométrie des Anciens pour les nuls
L.Despoutres - le 20 septembre 2017

Ne serait-ce pas par exemple, avec le bonhomme (D.Vinci) du logo de Manpower que notre ami Manu voudrait préciser sa pensée ? On a en même temps, la géométrie, les proportions, l’esthétisme et la sublimation de l’harmonie des formes, l’ensemble serait pour les Anciens, une inspiration insufflée par Dieu pour aboutir à la perfection.

Il y en a dres trucs à dire sur cet homme de Vitruve...
Ce vieux fantasme de "rationaliser" l’homme par toute une série de minutieux rapports numériques a toujours eu le don d’exciter un ou deux maniaques par siècle ; Da Vinci étant le plus connu, mais plus près de nous, en 1945, on trouve "Modulor" de Le Corbusier (qui avait décidé que tous les hommes faisaient 1.83 m, un point c’est tout).
Je trouve cette idée relativement stupide, ne serait-ce qu’à cause de la variabilité de la taille humaine (valeurs extrêmes : de 0.54 à 2.72 m)
Dans ce contexte, on utilise les proportions de qui ? Des petits ou des grands ? Et les femmes (qui mesurent, en moyenne, 10 cm de moins) ? Elles passent à la trappe ?

La géométrie des Anciens pour les nuls
L.Despoutres - le 20 septembre 2017

Ne serait-ce pas par exemple, avec le bonhomme (D.Vinci) du logo de Manpower que notre ami Manu voudrait préciser sa pensée ? On a en même temps, la géométrie, les proportions, l’esthétisme et la sublimation de l’harmonie des formes, l’ensemble serait pour les Anciens, une inspiration insufflée par Dieu pour aboutir à la perfection.

Ce vieux fantasme de "rationaliser" l’homme à travers une série de rapports mathématiques, rassemblés sur une jolie figure, a toujours excité quelques maniaques de la calculette (ou du boulier, selon les époques). On a l’homme de Vitruve, bien sûr, mais aussi, plus près de nous, le Modulor de Le Corbusier.
Pour être direct, je dirais que c’est à mes yeux une idée d’une connerie abyssale, parce qu’il suffit de faire un tour dans la rue pur voir que les gens sont tous différents, ne serait-ce qu’en matière de taille.
Dans ces conditions, on prend les proportions de qui pour calculer les dimensions des monuments ? Ceux qui font 1m80, ou ceux qui font 1m60 ? Et ceux en fauteuil roulant ?
C’est, à mon sens, le reste d’une vision de l’homme fantasmée et périmée...D’ailleurs, on n’a jamais vu la vache ou le cheval de Vitruve...et pourtant, si on suit la logique, est-ce que les vaches ne seraient pas mieux si on construisait les étables en respectant leurs proportions ?

La géométrie des Anciens pour les nuls
Camilo Moreno - le 21 septembre 2017

@Ll.Despoustres

Bonjour mon ami et merci pour ces précisions.

Dans ce contexte, on utilise les proportions de qui ? Des petits ou des grands ? Et les femmes (qui mesurent, en moyenne, 10 cm de moins) ? Elles passent à la trappe ?

Il est vrai qu’il n’existe pas de taille standard de l’homme, d’autant plus que ces dernières décennies, on a vu la taille augmenter de quelques cms, comme on peut le voir ici :

http://tpek2005.free.fr/Pages/Taille.htm

A présent on va patienter pour voir si la théorie que j’ai émise, est bien le fond de la pensée de notre ami Manu, ou pas. Cela dit, c’était juste pour essayer de cerner ce que dit Manu. Perso, ça n’est pas ce que je pense.

La géométrie des Anciens pour les nuls
L.Despoutres - le 21 septembre 2017

@Camilo Moreno
Désolé pour le double post, j’ai eu des problèmes avec mon navigateur.

d’autant plus que ces dernières décennies, on a vu la taille augmenter de quelques cms, comme on peut le voir ici

Oui, en effet. Sur ce document, qui regroupe des mesures de la taille des conscrits (uniquements des hommes, mais l’évolution est la même pour les femmes), on voit bien que la taille moyenne passe de 1.66 m en 1900 à 1.75m en 1990.

La géométrie des Anciens pour les nuls
Camilo Moreno - le 21 septembre 2017

@L.Despoutres

on trouve "Modulor" de Le Corbusier (qui avait décidé que tous les hommes faisaient 1.83 m, un point c’est tout).

L’idée en elle-même est très intéressante, puisqu’elle cherche à améliorer le bien -être et le confort, ce qui a conduit l’AFNOR de l’adopter et de l’optimiser en système métrique. Ex : hauteur d’une porte = 2.20mts, d’une table = 90 cms etc, on n’est pas loin des mesures de Le Corbusier.

En revanche pourquoi est-il parti se baser sur une taille standard de 1.83, alors que l’Européen atteignait péniblement 1.70 à l’époque.

Ensuite, le confort et le bien-être restent relatifs selon la culture et la notion de confort d’ethnies différentes. Comme on le sait, les asiatiques, les orientaux, les africains, n’ont pas l’air de souffrir en mangeant ou en dormant sur une natte ou un tapis.

La géométrie des Anciens pour les nuls
L.Despoutres - le 21 septembre 2017

L’idée en elle-même est très intéressante, puisqu’elle cherche à améliorer le bien -être et le confort, ce qui a conduit l’AFNOR de l’adopter et de l’optimiser en système métrique. Ex : hauteur d’une porte = 2.20mts, d’une table = 90 cms etc, on n’est pas loin des mesures de Le Corbusier.

Il y a toute une gamme de dimensions normalisées, par exemple 200x90, 200x80, 215x90. Certaines correspondent à peu près aux calculs de Le Corbusier, il faudrait faire des recherches plus approfondies pour voir s’il y a une filiation entre les 2 (c’est possible).

Bien sûr, il faut s’inspirer de l’homme à un moment donné, par exemple pour mettre les interrupteurs à portée de la main, etc...
Dans le cas de Le Corbusier, on est déjà un peu plus loin dans le délire....Par exemple, à la Cité Radieuse de Marseille (appelée aussi "la maison du fada"), tous les plafonds sont à 2.26 m et tous les appartements font exactement 4.19 m de largeur ; même l’épaisseur du plancher est calculée au centimètre près.
Je ne sais pas pour vous, mais moi, si les plafonds font 2m50 au lieu de 2m26 et les pièces 5m au lieu de 4.19 (4.19, pas 4.20 !), je ne pense pas que ça risque de sérieusement affecter mon bien-être...Si on veut faire un lieu confortable à vivre, autant compter large.

En revanche pourquoi est-il parti se baser sur une taille standard de 1.83, alors que l’Européen atteignait péniblement 1.70 à l’époque.

Oui, et ceci depuis le paléolithique supérieur..
C’est encore un raisonnement d’une rigueur folle : en visite au Parthénon, Le Corbusier aurait remarqué que la hauteur des plafonds faisait 2.2m, soit "à peu près" la taille d’un homme avec le bras levé (car c’est bien connu, les grecs n’allaient nulle part sans s’amuser à toucher le plafond). Au départ, la taille standard devait être 1.75 m mais ils on amené ça à 1.83 pour faire une mesure ronde (6 pieds). En plus, il arrivait à y coincer le nombre d’or, donc jackpot.
En bref, c’est totalement arbitraire, et plutôt idiot. Si je vais dans la Basilique Saint-Quentin avec des voûtes de 34 m, est-ce que ça veut dire que les gens du Moyen-âge mesuraient 27 m de haut ?

La géométrie des Anciens pour les nuls
Manu - le 22 septembre 2017

Bonjour !

Bon j’ai pas envie de me répéter encore et encore..
Je vous remercie pour cet échange même si parfois j’ai eu l’impression de discuter avec le fils caché de Grimault qui lutte obstinément contre les idées de son papa mais qui aurait tout de même hérité de sa "hauteur". Comme un genre de tatie Danielle du rationalisme.. Adieu despoutres dans ton oeil ! (ouh elle est pas mal quand même celle-là non ?)

Cheers

La géométrie des Anciens pour les nuls
L.Despoutres - le 22 septembre 2017

Je vous remercie pour cet échange

Je vous en prie, je suis toujours content de trouver des gens avec discuter ! Ce fut avec plaisir, j’espère que je ne vous ai pas trop bousculé.

Comme un genre de tatie Danielle du rationalisme..

Ah ça, vous verrez, les sceptiques c’est comme les vieux, on arrive jamais à s’en débarasser ! Ils sont toujours là à poser les questions qui fâchent avec leurs petites voix grêles et dissonantes..

Adieu despoutres dans ton oeil ! (ouh elle est pas mal quand même celle-là non ?)

Pour être honnête, elle était un peu facile. Mais « le fils caché de Jacques Grimault », chapeau ! J’ai envie de m’en faire un T-Shirt.

Je suis d’accord avec vous, il est préférable de clore cette conversation car nous parlons des langages trop différents pour nous comprendre...ceci dit, j’espère ne pas vous avoir dégoûté à jamais de la discussion avec des sceptiques.



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2006-2018 © Le site d’Irna - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 4.0.99
amélioré par Pigédius
Hébergeur : L'Autre Net