Les constructeurs des "pyramides bosniennes" sont-ils passés par la France ? - [Le site d'Irna]

Les constructeurs des "pyramides bosniennes" sont-ils passés par la France ?

Article mis en ligne le 22 août 2007

logo imprimer

    traductions de cet article :
  • English

La question peut légitimement se poser au vu de certains "artefacts" - du moins M. Osmanagic les appellerait-il probablement ainsi - que j’ai pu observer à Saint-André de Rosans dans les Hautes-Alpes. Je m’étais rendue là-bas pour y étudier de plus près le phénomène des boules de pierre (fr), et quelle ne fut pas ma surprise en observant, dans les mêmes couches de grès qui ont donné naissance à ces boules, quelques phénomènes indiscutablement similaires à ceux que M. Osmanagic utilise en Bosnie comme argument en faveur de sa thèse.

C’est tout d’abord, à la surface du plateau du Serre d’Autruy, la présence d’un "dallage" de grès :

Il est certes nettement moins régulier que les "dallages" de Pljesevica : un géologue vous expliquerait que c’est lié au fait que les grès de Rosans forment un banc massif et homogène, à la différence des couches de Pljesevica qui se présentent comme une alternance de minces lits marneux et calcaires, beaucoup plus aptes à se fracturer en "pavés" réguliers. Mais je n’ai pas pu m’empêcher de me demander : et si ce plateau faisait en fait partie d’une pyramide ?

J’ai ensuite remarqué, toujours dans ces mêmes grès, toute une série de décorations, sous forme d’auréoles colorées :

(cliquez sur les photos pour les agrandir et bien apprécier la finesse et les détails de ces décorations)

ou bien sous forme de bandes ondulées :

Le tout m’a immédiatement fait penser aux pierres "décorées" et "travaillées" trouvées sur les "pyramides" de Bosnie, comme celle-ci :

"Pierre travaillée"
"Processed stone" - Source

ou celle-ci :

Source

Là encore, un géologue tenant de la science "officielle" expliquerait que ces auréoles et bandes sont des "Liesegang rings" et "Liesegang bandings" liés à la circulation de fluides dans la roche et formés par la diffusion et la précipitation d’ions métalliques. Et si c’était plutôt une forme d’art préhistorique, témoin de l’existence d’une ancienne civilisation ? D’ailleurs, les habitants du village voisin ne s’y sont pas trompés, qui réutilisent ces pierres décorées dans les murs de leurs maisons :

Parfois, ce décor est même en relief :

comme à Pljesevica :

Source

Je préfère y voir des sculptures faites de la main de l’homme, plutôt que simplement l’effet de l’érosion sur des "Liesegang rings" (les zones où se sont précipités les ions métalliques étant plus résistantes que les autres).

Les blocs de grès de Saint-André sont également parsemés de charmantes petites concrétions métalliques de taille centimétrique :

Il arrive que ces concrétions soient déchaussées de la roche, laissant derrière elles leur empreinte :

Mais ces "trous", au fond desquels on voit encore parfois des restes d’oxydes métalliques, ne seraient-ils pas plutôt des "moules" ayant servi à couler du métal, comme celui-ci ?

Source

Décidément, des boules de pierre, des pavements, des roches décorées, des artefacts mystérieux... qu’est-ce qu’il me manque pour ouvrir un "Parc archéologique des Pyramides des Baronnies" à Saint-André de Rosans ? Ah oui, des pyramides ! Pas grave, on trouvera bien quelques collines vaguement triangulaires, ce n’est pas ce qui manque dans la région. Tenez, j’en ai déjà deux à l’arrière-plan de cette photo :

Et si quelqu’un remarque qu’elles sont loin d’être des pyramides parfaites, il suffira de dire qu’elles ont été abimées par un séisme...


Forum
Répondre à cet article


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2006-2017 © Le site d’Irna - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.47
amélioré par Pigédius
Hébergeur : L'Autre Net