Nouvelles de Nazca - Suite

Article mis en ligne le 8 octobre 2017

logo imprimer

Comme promis dans un précédent article, je fais de temps à autre le point sur les nouvelles en provenance du cirque péruvien - pardon, de l’affaire des momies de Nazca qui doit révolutionner l’histoire, l’archéologie et la science.

Riri, Fifi et Loulou

Le mois d’août a été assez calme sur le front de Nazca ; avant de partir pour de longues vacances au Brésil, Thierry Jamin et Alain Bonnet ont quand même trouvé le temps début août de diffuser une vidéo de trois nouveaux « petits gris » :

Source

On nous dit que ces trois “corps” auraient chacun 10 paires de côtes :

Ces trois corps sont censés appartenir à la même « espèce » que d’autres de taille comparable déjà montrés. Si c’est le cas, cette espèce fait preuve d’une diversité biologique absolument époustouflante ! En effet, d’après ce document :

- « Première entité biologique » : 13 paires de côtes
- « Alberto » : 6 paires de côtes, plus 2 paires flottantes
- « Josefina » : 9 paires de côtes, plus 2 paires flottantes
- « Victoria » : 6 paires de côtes, plus 2 paires flottantes
- Et donc « Riri », « Fifi » et « Loulou », les trois derniers : 10 paires de côtes.

Surprenant, non ? Surtout si l’on ajoute à cela un nombre assez variable de phalanges : tantôt 3, tantôt 4, parfois le même nombre aux mains et aux pieds et parfois un nombre différent...

Pétition

L’affaire des momies risque de bientôt faire rire dans les couloirs de l’Élysée et de quelques autres palais présidentiels ; Michel Ribardière, qui se présente comme le « chargé de relations avec le gouvernement » de l’Institut Inkari (et qui a tenté en vain de se faire financer un voyage au Pérou par le public), a mis en ligne le 21 septembre une série de pétitions, adressées pour l’une au Président de la République française, pour les autres à diverses autorités gouvernementales. A grand renfort de majuscules, M. Ribardière enjoint à divers présidents de « RECONNAITRE ce qui est la PLUS GRANDE DÉCOUVERTE ARCHÉOLOGIQUE de TOUS LES TEMPS », découverte dont il affirme que « L’AUTHENTICITÉ » est confirmée... alors même qu’on ne dispose d’aucun document ou résultat supplémentaire par rapport à ce que j’ai déjà analysé précédemment, et que Thierry Jamin lui-même continue parfois à ne pas exclure la possibilité d’une fraude (à 8:30). Je dois avouer que je regrette de ne pas avoir mes entrées à l’Élysée, j’aurais adoré assister à la scène de la remise de la pétition [1]...

Une conférence de Jaime Maussan

Un Congrès mondial d’ufologie a eu lieu du 19 au 21 septembre à Montserrat en Espagne ; parmi les intervenants, le journaliste/ufologue mexicain Jaime Maussan - plus connu comme promoteur de hoax ufologiques que comme journaliste sérieux - a donné une conférence d’environ une heure et demi sur les momies de Nazca. Après une introduction sur l’affaire des diapositives de Roswell - dont Jaime Maussan persiste à affirmer qu’elles montrent un corps d’alien malgré toutes les preuves indiquant qu’il s’agit d’un corps d’enfant momifié conservé au musée de Mesa Verde [2] - le journaliste reprend pour l’essentiel le contenu de la série d’émissions qu’il a déjà consacrée aux momies de Nazca, « En Busca de los Dioses Perdidos » (« A la recherche des Dieux perdus »), et qui n’apprend rien de nouveau à ceux qui suivent l’affaire depuis le début. Le clou de la conférence devait être le dévoilement du site archéologique où les momies sont censées avoir été trouvées, et la révélation de nouvelles analyses ADN.

Las, ce fut encore un flop magistral... Le lieu présenté par Jaime Maussan à partir de 2:52 n’a pas grand chose à voir avec la description fantastique qu’en faisait le dénommé « Mario » : pas de salles souterraines, pas de sarcophages, pas de crâne géant fossilisé dans le mur... et des appareils d’enregistrement qui fonctionnent très bien, sans aucune trace du champ mystérieux qui empêchait Mario de fournir des photos du lieu. Thierry Jamin, présent sur place puisqu’on le voit entrer dans la petite grotte (et qu’on l’entend parler en arriière-plan) :

Source

est resté étrangement silencieux les jours suivants malgré les demandes répétées des ululeurs anxieux ; ce n’est qu’au détour d’une interview donnée à un youtubeur péruvien quelques jours plus tard qu’on apprendra de lui qu’il ne s’agit pas du bon site - même s’il n’en a pas l’air très certain, puisqu’il semble penser, « à l’odeur », que cette petite grotte est bien un site funéraire ayant contenu des momies :

Source

Pour ce qui est des analyses ADN, Jaime Maussan annonce à 2:39 une révélation fracassante : les échantillons analysés (mais on ne sait pas lesquels ! Maria ? une des petites momies ? une main ? une tête ?...) ne seraient qu’à 30 % humains, et le reste de l’ADN ne serait qu’à 20% d’origine bactérienne, et à 80% inconnu et différent de toute espèce terrestre connue... Malheureusement, cette extraordinaire révélation scientifique n’est appuyée sur aucun document, M. Maussan n’ayant pas daigné publier les rapports des laboratoires ! Dans la suite de sa conférence, il fait intervenir un de ses « spécialistes » mexicains pour commenter ces résultats, un certain Ricardo Rangel Martinez.

Ricardo Rangel Martinez est présenté comme biologiste, spécialiste en biotechnologie et « médecine régénérative ». Si l’on ne trouve aucune publication scientifique à son nom dans Google Scholar, il semble être le fondateur de toute une série d’instituts et sociétés spécialisés dans les traitements à base de cellules souches : Institut Bioplenum, Centro Biotecnológico de Terapias Avanzadas, Biotechnology Kids, Cambium Therapies... Cette dernière, par exemple, prétendait dans un article du 2 décembre 2015, en plus de soigner le diabète et les lésions de la peau, vendre un traitement à base de cellules souches permettant d’allonger l’espérance de vie à plus de 100 ans, affirmant qu’il s’agissait d’un traitement sûr ayant l’aval des autorités sanitaires. Cependant, dès le lendemain 3 décembre, lesdites autorités sanitaires mexicaines lançaient une alerte sanitaire sur ce traitement de Cambium Therapies, avertissant la population de son absence d’autorisation, déconseillant l’utilisation d’un traitement coûteux aux effets secondaires inconnus, et menaçant la société de Ricardo Rangel Martinez d’une amende de plus d’un million de pesos... Pas vraiment rassurant sur l’intégrité scientifique de ce biologiste, donc.

De plus, l’homme est un ufologue convaincu, partageant sur ses divers comptes YouTube, au milieu de vidéos sur les cellules souches, de nombreuses vidéos d’ovnis (voir par exemple ici ou ), dont certaines qu’il filme lui-même. Il connaît Jaime Maussan depuis longtemps, puisque celui-ci fait régulièrement l’ouverture des « Congrès internationaux sur les thérapies avancées en médecine régénérative » organisés par Ricardo Rangel Martinez. Il fait donc partie des « spécialistes » auxquels Jaime Maussan a recours lorsqu’il s’agit de donner un vernis scientifique aux hoax ufologiques qu’il promeut. C’est ainsi qu’on a vu apparaître Ricardo Rangel Martinez dans l’affaire de la « fée alien » mexicaine présentée par Maussan comme authentique :

Source

ainsi que dans celle de la « créature de Metepec » :

Source

Dans les deux cas, c’est Ricardo Rangel Martinez qui s’est chargé des analyses ADN des « créatures » ; voici par exemple ce qu’il affirme pour la « fée » :

We have a sample of the tissue from this creature that we sent to a DNA molecular laboratory, but when the laboratory tried sequencing the DNA they found it was not in accordance with DNA from the mammals or another creature… there is no match with DNA creatures related with a mammal…

Nous avons un échantillon de tissu de cette créature, que nous avons envoyé à un laboratoire de biologie moléculaire, mais quand le laboratoire a essayé de séquencer l’ADN ils ont trouvé qu’il ne correspondait pas à de l’ADN de mammifère ou d’autres animaux... il n’y a aucune correspondance avec l’ADN de créatures de type mammifère.

Source : https://www.ancient-code.com/is-this-a-real-fairy-research-perform-x-ray-and-lab-tests-on-mystery-creature/

Ce qui permet à Jaime Maussan d’affirmer qu’il s’agit probablement d’un hybride... Inutile de préciser que dans les deux cas la « créature » en question s’est révélée être un hoax réalisé par un taxidermiste, voir ici et .

On retrouve également Ricardo Rangel Martinez dans l’affaire des diapositives de Roswell où, comme José de Jesus Zalce Benitez et José de la Cruz Rios, il affirme, à partir de deux diapos, l’origine extraterrestre d’un corps qui a ensuite été révélé comme celui d’un enfant momifié... Bref, tout à fait le « spécialiste » qu’il fallait au cirque des momies de Nazca ! A noter d’ailleurs que cette grande révélation de Jaime Maussan sur l’ADN des momies s’est avérée si peu convaincante que Thierry Jamin s’est empressé de s’en désolidariser !

Source

Mario révélé !

Je l’avais déjà évoqué ici, l’identité réelle de « Mario » le huaquero avait commencé à circuler sur certains réseaux il y a déjà plus de deux mois ; cette identité semble confirmée par un message de Mario lui-même, qui intervient parfois sur Facebook sous le pseudo de « Mario Peruano » :

Source mais le post est aujourd’hui effacé...

Mario serait donc en réalité Leandro Benedicto Rivera Sarmiento, de Palpa, identité également confirmée par Alain Bonnet (sur le forum AP) et par l’intermédiaire Paul Ronceros. Rivera Sarmiento n’est pas seulement le « découvreur » des momies, il est aussi un trafiquant d’antiquités précolombiennes ; la dernière fois qu’il a été arrêté par la police, en juin 2010, il a été trouvé en possession de nombreux restes humains : 30 crânes, 4 bras, 2 pieds d’enfant...

Source

Aurait-il trouvé le moyen de « recycler » les restes, de faible valeur intrinsèque, de ses pillages archéologiques, en les vendant à des ufologues crédules ? En tout cas, il n’y a pas à aller chercher bien loin l’origine des éléments formant les momies « composites » de Nazca...

Une voiture jaune

Ce même Mario/Sarmiento, Paul Ronceros (= krawix999) affirmait il y a des mois qu’il était guide touristique, et le fait semble aujourd’hui confirmé. Mario est en effet l’heureux détenteur d’une magnifique voiture de luxe jaune :

qu’il affichait sur son profil Facebook aujourd’hui disparu, « Lea » [3] :

Source

Or on retrouve une voiture identique en tous points, d’un modèle et d’une couleur qui ne doivent pas être très courants au Pérou, dans une vidéo tournée par le journaliste local et promoteur du tourisme de Palpa Manuel Angel Caceres Ventura en mai de cette année, montrant une présentation, à des guides touristiques en formation, des pétroglyphes de Chichictara :

Source

Il est donc possible que le huaquero se soit reconverti en guide touristique, c’est en tout cas ce qu’affirme un youtubeur, qui identifie Mario/Sarmiento dans le personnage de droite de cette photo :

Source

Pour la petite histoire, même si c’est probablement une coïncidence, le journaliste de Palpa Caceres Ventura est par ailleurs très impliqué dans l’affaire des momies si l’on en juge par l’en-tête de son profil Facebook, où il s’affiche fièrement avec le « spécialiste » maussannien José de la Cruz Rios :

Source

ou par toutes les photos où il prend la pose avec Jaime Maussan, Jois Mantilla ou Zalce Benitez et Salazar Vivanco... Par contre il n’aime pas du tout du tout l’archéologue Cesar Soriano (voir ici si vous avez besoin de rafraîchir vos souvenirs sur le personnage), qu’il traite de menteur et de charlatan...

Autre coïncidence, Manuel Angel Caceres Ventura connaît aussi très bien Thierry Jamin, qui lui a fait visiter Cuzco en février de cette année, et avec qui il a tourné toute une série de petits films en janvier (vidéos numérotées 00092 à 00077 du 14 janvier 2017 sur son YouTube), films où on le voit répéter la mise en scène d’une « découverte » de fragments de poterie par Thierry Jamin (voir en particulier la vidéo n° 00087 et la n° 00088).

Tout cela n’a évidemment pas grand intérêt pour résoudre l’énigme des poupées de Nazca ; mais cela permet peut-être de cerner un peu mieux le cadre de toute cette histoire. Les partisans de l’authenticité des momies adorent taper sur les autorités (politiques et scientifiques) péruviennes, accusées au mieux d’incompétence, au pire de collusion avec les huaqueros ; ils feraient bien de s’interroger aussi un peu sur ce petit monde qui tourne autour de cette affaire, et sur les liens qu’entretiennent entre eux ces journalistes, pseudo-archéologues et huaqueros...


Edit : Par rapport au dernier paragraphe ci-dessus, je dois corriger un peu ; les ululeurs commencent effectivement pour certains à se poser quelques questions. En particulier par rapport au soi-disant archéologue Cesar Soriano : après l’avoir porté aux nues au début de son implication dans l’affaire, beaucoup commencent à critiquer son manque de sérieux, et par exemple son intervention à une conférence de la secte Alfa y Omega. De même, certains critiquent de plus en plus l’association systématique de toute l’affaire à l’ufologie - oubliant souvent que le premier à avoir tiré l’histoire vers l’ufologie est bien Thierry Jamin, en appelant son projet Alien Project ! D’autres, ou les mêmes, se félicitent de la « neutralité » de Thierry Jamin et de son Institut Inkari dans l’affaire, et de la présence de « scientifiques » dans l’équipe... Il leur reste à comprendre la différence entre scientifique et pseudo-scientifique, et surtout à comprendre que la démarche scientifique ne consiste pas en la publication de jolis dessins sur Facebook et de vidéos sur YouTube...

Notes :

[1Même s’il est peu probable que cela arrive un jour, vu le peu de succès de ces pétitions !

[3« Lea » était son surnom dans sa bande de huaqueros des « Palpeños de Ica ».


Forum
Répondre à cet article
Nouvelles de Nazca - Suite
JeRe - le 9 octobre 2017

J’oscille entre éclat de rire et dégoût . Ces gens sont prêt à tout pour des billets et ceux qui les donnent sont de bons gros naïfs qui croient encore au père noël. De toute façon des le début le truc était joué d’avance. Rien que le nom du projet : Alien Project ça veut dire ce que ça veut dire c’ était orienté direct.
On devrait les faire rembourser mais les donateurs méritent ce qu’ils leur arrivent. J’arrive plus à avoir de pitié pour la bétîse humaine !!

Nouvelles de Nazca - Suite
Le Malinois - le 11 octobre 2017

Bonjour Irna,

Je suis cette mascarade des "poupées de Nazca" désormais de loin, je vous remercie pour continuer d’étayer ce post qui permet de faire un rapide point sur la situation.
Ne lâchez rien !
On se dirige vraisemblablement vers le démasquage d’une belle bande d’ordures, avec ce Mario mulitple condamné, multirécidiviste, trafiquant d’art !
Dire que j’ai contribué vraisemblablement par l’intermédiaire de Ulule et Jamin a lui filer de la monnaie.
Financer ce genre de type ça m’écœure, pire ça me dégoûte.
On ne m’y reprendra plus, désolé.

Nouvelles de Nazca - Suite
Camilo Moreno - le 18 octobre 2017

Ça date du 17 octobre, bon en principe nous n’avons plus besoin des analyses etc.

Nouvelles de Nazca - Suite
Camilo Moreno - le 19 octobre 2017

eudi 19 octobre 2017 à 00h54 - par Irna
Oui, j’ai vu circuler cette info. La parade des "tenants" est cependant toute trouvée : Mario a déclaré ça pour échapper à l’inculpation d’atteinte au patrimoine, disent-ils :D
C’est l’histoire des pierres d’Ica qui se répète : les aveux du faussaire sont systématiquement écartés par les tenants, qui les expliquent par la peur de la police...

Ce que je pense aussi. Le Procureur l’avait convoqué aussi..c’est ce qu’il déclarera aussi, et puis tout porte à croire que c’est la vérité. De toute façon il y a trafic d’Art, escroquerie etc. Par ailleurs, il pourra déclarer ce qu’il voudra, il n’échappera aux multiples questions pointues du Procureur. Il a plusieurs noms de famille différents Mario ?

Je n’ai pas pu en savoir plus sur la convocation de JM par la fiscalía.

Nouvelles de Nazca - Suite
L.Despoutres - le 13 octobre 2017

Encore une belle affaire bien crapoteuse, avec le guide touristique officiel (!)/faussaire/voleur d’antiquités....

C’est quand même bien désolant de voir que derrière toutes ces affaires "mystérieuses" on retrouve toujours les même types de personnages :
- celui qui veut qu’on s’intéresse à lui à tout prix,
- celui qui est là juste pour se faire du fric,
- celui qui, sciemment, désinforme pour soutenir ses petites affaires...

Nouvelles de Nazca - Suite
JeRe - le 14 octobre 2017

Bob vous dit toute la verité fait une speciale la semaine prochaine avec les resultats des analyses. Bien sur reservé qu’aux abonnés. Money is money !!!

Nouvelles de Nazca - Suite
L.Despoutres - le 15 octobre 2017

Bob vous dit toute la verité fait une speciale la semaine prochaine avec les resultats des analyses. Bien sur reservé qu’aux abonnés. Money is money !!!

Ah, ce brave Bob...qui mange à tous les râteliers...
Il faut vraiment avoir deux heures à perdre pour les passer à écouter Bob faire des "révélations", qui n’en sont pas, puisque toute l’affaire est débunkée jusqu’à l’os.
D’autant plus que ça va fuiter très vite, alors ceux qui ont dépensé 10 euros pour s’abonner....

Nouvelles de Nazca - Suite
Camilo Moreno - le 18 octobre 2017

Bonjour tout le monde

Notre ami César est dans la ****. Le Procureur demande 3 ans de peine avec sursis et une amende, pour d’irréparables dégâts causés au partimoine avec des techniques pour le moins non conventionnelles. En 2008 il a eu aussi d’autres problème avec lma justice pour les mêmes motifs.

Fiscalía solicitó tres años de pena suspendida contra el arqueólogo César Soriano Ríos, por el presunto delito de atentado contra el monumento arqueológico.

Por ello, la Tercera Fiscalía Penal solicitó se le imponga tres años de pena suspendida en su ejecución y el pago de dos mil soles como reparación civil.

Pour en savoir plus, ça vaut la lecture
http://rpp.pe/peru/lambayeque/arqueologo-afronta-juicio-por-supuesto-dano-en-cerro-patapo-noticia-1078941

Nouvelles de Nazca - Suite
Irna - le 18 octobre 2017

Merci beaucoup pour le lien, Camilo !
Si je comprends bien, cette affaire n’a rien à voir avec les momies de Nazca, elle remonte en fait à son passage éclair à la Unidad ejecutora Naylamp 111 que j’avais évoqué ici ; j’avais noté qu’il avait quitté brusquement cette institution, juste après avoir annoncé une "découverte extraordinaire" à Cerro Patapo - découverte faite sans autorisation de fouilles... La justice péruvienne est bien lente, mais elle a visiblement fini par le rattraper ! Cela rend d’autant plus probable le fait qu’il n’obtiendra jamais d’autorisation de fouilles à Nazca, et que tout son délire actuel sur les momies n’a qu’un but : solliciter de l’argent des crédules !

Nouvelles de Nazca - Suite
Camilo Moreno - le 18 octobre 2017

mercredi 18 octobre 2017 à 16h45 - par Irna

Merci beaucoup pour le lien, Camilo !
Si je comprends bien, cette affaire n’a rien à voir avec les momies de Nazca, elle remonte en fait à son passage éclair à la Unidad ejecutora Naylamp 111 que j’avais évoqué ici ; j’avais noté qu’il avait quitté brusquement cette institution, juste après avoir annoncé une "découverte extraordinaire" à Cerro Patapo - découverte faite sans autorisation de fouilles... La justice péruvienne est bien lente, mais elle a visiblement fini par le rattraper ! Cela rend d’autant plus probable le fait qu’il n’obtiendra jamais d’autorisation de fouilles à Nazca, et que tout son délire actuel sur les momies n’a qu’un but : solliciter de l’argent des crédules !

C’est ça, c’est pour situer encore mieux ce type, c’es posts hors affaire Nazca sont pour éclairer davantage les lecteurs sur ce genre de type. La justice devrait s’être prononcée durant la première décade ce mois-ci., pas eu le temps faire des recherches. Peut-être avait-il cette casserole aux fesses déjà et que Le Procureur traite les choses afffaire par affaire et par ordre chronologique, pour l’instant il est en liberté provisoire paraît-il. Oui c’est clair que c’est lent, mais j’ai cette impression que ça prend le temps qu’il faut pour en finir une fois pour toutes. Puis, peut-être que les autorités n’ont pas du tout apprécié d’être mises dans le même sac que les huaqueros etc. Dans un post relativement récent, j’ai rapporté ses démêlés avec la justice concernant l’affaire de Nazca avec pièces à conviction : Western Union etc etc

Par ailleurs, j’ai furtivement lu que Mr Bob compte faire payer l’information, alors qu’il se pourrait que ceux qui se sont chargé d’analyser les 4000 pages ne soient pas dédommagés pour leur travail de titans. Je trouve assez cavalier de transformer une information publique en information privée payante, mais bon si les gens l’acceptent, il ne les aura pas forcés.

Nouvelles de Nazca - Suite
Camilo Moreno - le 18 octobre 2017

Vous allez rire :

Mario Osea Leandro Benedicto sur youtube Universo Infinito déclare que les momies sont trafiquées, et que Maria est une momie préhispanique trafiquée aussi.

Je n’ai pas pu copier le lien, mais voici son titre :

La momias de Nazca serian armadas según Mario Osea Leandro Benedicto , y Maria una momia prehispánica alterada.

Ça date du 17 octobre, bon en principe nous n’avons plus des analyses etc.

Nouvelles de Nazca - Suite
Irna - le 19 octobre 2017

Oui, j’ai vu circuler cette info. La parade des "tenants" est cependant toute trouvée : Mario a déclaré ça pour échapper à l’inculpation d’atteinte au patrimoine, disent-ils :D
C’est l’histoire des pierres d’Ica qui se répète : les aveux du faussaire sont systématiquement écartés par les tenants, qui les expliquent par la peur de la police...

Nouvelles de Nazca - Suite
Camilo Moreno - le 19 octobre 2017

C’est la Trend les conférences, César nous fait une conférence sur l’ADN

https://www.youtube.com/watch?v=HcpzO3dP8Po&list=TLGGc_cbKXKtgSwxOTEwMjAxNw&index=4

A part ça, la photo de Mario avecs sa bagnole jaune de pauvre, c’est un flingue qu’il tient dans la main droite ??

Nouvelles de Nazca - Suite
Camilo Moreno - le 2 novembre 2017

Sur YouTube il y a 2 heures

D’après Marcello Larin, les Marines US auraient investi la "citadelle"

😂

Nouvelles de Nazca - Suite
Irna - le 2 novembre 2017

Larin a-t-il une seule fois dit quelque chose de vrai ? :D



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2006-2018 © Le site d’Irna - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 4.1.4
amélioré par Pigédius
Hébergeur : L'Autre Net