Les protagonistes : la Fondation - [Le site d'Irna]

Les protagonistes : la Fondation

Article mis en ligne le 12 septembre 2012

logo imprimer

    traductions de cet article :
  • English

Les protagonistes

Avant de commencer à parler des pyramides et tunnels, une présentation des personnages et des institutions qui seront mentionnés dans le cours du récit est nécessaire, afin de clarifier leurs rôles et leurs relations. Nous montrerons ainsi brièvement l’histoire de quelques uns des individus et entités qui travaillent sur le site, leur modus operandi, nous verrons à quoi ils s’intéressent, ce que sont leurs méthodes de travail et de publication de leurs découvertes.

La Fondation des Pyramides de Bosnie

La fondation « parc archéologique : pyramide du soleil de Bosnie » est l’organisation autour de laquelle tourne toute l’affaire des Pyramides de Bosnie. Cette fondation a été créée en 2006 par le Dr. Semir Osmanagic, et a immédiatement affirmé l’existence de pyramides en Bosnie, enterrées sous les collines de la vallée de Visoko. Elle gère tous les sites fouillés, des tunnels aux pyramides, plus quelques autres sites connexes dans la région de Visoko.

La ligne de conduite de la fondation s’est très vite révélée axée sur une stratégie d’annonces sensationnelles, visant plus à attirer l’attention sur l’affaire qu’à publier de façon scientifique les découvertes. De plus les conclusions tirées des fouilles ne semblent pas très orthodoxes, apparaissant même à la limite de la science-fiction, puisqu’elles évoquent aussi bien une « intervention extraterrestre » dans la genèse des structures, que l’hypothèse, par ailleurs peu originale, d’une civilisation ancienne technologiquement avancée tragiquement disparue. De telles affirmations sensationnelles devraient être appuyées sur des preuves tout aussi sensationnelles, dont on n’a pour l’heure aucune trace.

Les structures elles-mêmes, par exemple, ont été immédiatement identifiées comme des constructions datant de 12 000 av. JC sans aucun élément historique ou archéologique à l’appui. Sur quelles bases s’appuie une telle affirmation ? Quelles sont les preuves qui rendent, pas forcément irréfutable, mais au moins envisageable une telle datation ? A ces questions, malheureusement, nous n’avons pas de réponse.

L’empressement à tirer des conclusions a toujours caractérisé le travail de la fondation, qui, sur son site : http://www.piramidasunca.ba/eng/home-en.html, produit des annonces de type « archéologie mystérieuse » toujours plus excitantes, allant jusqu’à consulter divers médiums et voyants, et à effectuer de expériences révolutionnaires censées d’une certaine façon réveiller la grande pyramide du soleil (sujet qui sera discuté dans la suite des articles).

Pendant des années, la fondation a organisé des campagnes de fouilles en utilisant des bénévoles venus du monde entier afin de participer aux fouilles des différents sondages censés receler les secrets de la pyramide. Dans un entretien avec un des jeunes gens qui ont participé aux fouilles, il nous a été dit que la préparation préliminaire des bénévoles est plutôt limitée, se réduisant à quelques heures de « formation », et que les fouilles sont menées avec des méthodes plus adaptées à un chantier de construction qu’à un chantier archéologique, allant jusqu’à l’utilisation de bulldozers pour ôter les pierres et la terre, au risque de détruire les couches archéologiques ou de manquer des artefacts importants.

A cet égard, un de nos contacts, qui préfère garder l’anonymat mais qui a une expérience directe des fouilles et a démontré être bien informé des faits, nous dit : « on parle très peu d’archéologie à Visoko, même si les trouvailles archéologiques devenaient plus nombreuses ». Des mots qui confirment ceux du bénévole ci-dessus et laissent un goût quelque peu amer dans la bouche.

http://www.popscreen.com/v/61Jze/Artificial-Concrete-and-Real-Volunteers-Archaeological-Park-Bosnian-Pyramid-of-the-Sun-Foundation-Excavation-Project

Source de la vidéo

Une autre indication sur la gestion des bénévoles nous vient du coordonnateur du groupe de recherche SBRG, Paolo Debertolis (alias Pablito sur divers forums en ligne), dont nous parlerons par la suite ; bien que faisant partie d’une association subordonnée à la fondation et travaillant en contact direct avec celle-ci, le Dr. Debertolis ne lui a jamais épargné les critiques publiques, fournissant ainsi de précieux indices sur la façon dont sont conduites les fouilles. Par exemple, selon lui, l’archéologue qui, à l’époque (juin 2011), était responsable des fouilles pour le compte de la fondation, avait de grosses difficultés à encadrer les volontaires qu’elle qualifiait d’« indisciplinés » [1].

Travail des bénévoles – Source Croatia.ch - Work of volunteers - Source Croatia.ch

Le même responsable a également plus d’une fois exprimé sa perplexité à l’égard de la fondation [2], parlant de distorsions internes à celle-ci [3], de méthodes de fouille illogiques, confirmant l’utilisation d’une « archéologie destructive » [4] et de procédés brouillons, visant pour l’essentiel plutôt à promouvoir le tourisme qu’à l’étude sérieuse des structures [5].

Des doutes ont également été soulevés sur la sécurité des travailleurs et des bénévoles impliqués dans les fouilles du tunnel. Des phrases comme celle-ci :

« Pour la première fois on travaille à l’intérieur du tunnel de façon à pouvoir procéder en sécurité tout en prenant en considération les nécessités du travail archéologique. »

Août 2011 Lien

suggèrent que jusqu’en 2011 les fouilles dans le tunnel ont été effectuées avec des méthodes peu sûres, ce qui apparaît franchement surprenant et révèle un manque de considération pour les travailleurs, voire pour les découvertes potentielles.

En 2008 et 2011, la fondation a organisé des conférences, dénommées ICBP2008 et ICBP2011, pour présenter au monde les résultats des recherches.

Nous laisserons à ceux parmi les lecteurs qui voudront consulter les actes de ces conférences le soin d’évaluer le niveau des publications, la qualité des débats et la cohérence des thèses exposées.

Les sites officiels sont :

http://icbp.ba/2008/

http://www.icbp.ba/

http://www.piramidasunca.ba/eng/latest-news/daily-news/icbp-2011-conference.html

A titre d’exemple, nous donnons le lien d’un des documents présentés à la conférence ICBP2011 :

http://www.n01a.org/pdf/Goran-Marjanovic-Pyramids-Guardians-of-primary-cosmic-vibration-of-the-local-densities.pdf

Fondamentalement, ce qui transparaît du contexte et de certaines déclarations [6] c’est que l’activité de la fondation est principalement tournée vers la promotion du tourisme dans la région, en alimentant les rumeurs de « mystères » et en attirant visiteurs et bénévoles avec la promesse de grandes découvertes, en leur donnant l’impression de faire partie d’un grand projet consacré à la découverte d’un antique mystère, projet contesté qui plus est par la caste des archéologues orthodoxes.

Sans même discuter encore du bien-fondé de la thèse des pyramides, il nous est apparu très vite évident qu’une veine de sensationnalisme imprègne toute l’histoire. En dépit de ce sensationnalisme et surtout de leur peu d’objectivité, les protagonistes eux-mêmes n’hésitent pas à définir les fouilles comme le plus important site archéologique du monde. On pouvait se demander si d’aventure cette volonté de créer la sensation n’aurait pas quelque peu fait passer au second plan la rigueur scientifique et la méthodologie archéologique indispensables pour traiter un chantier de fouilles d’une telle ampleur, et malheureusement les éléments trouvés confirment cette crainte. En outre il y a de nets signes d’ingérence politique, visant à satisfaire les touristes plutôt que le personnel des fouilles, ce qui est peu propice au travail archéologique et entrave le développement d’un débat scientifique sérieux et serein.

Nota Bene :

Toutes les déclarations que nous citons, provenant de sites publics, ont été copiées sur support physique, sous forme de textes et de captures d’écran. Toute modification ou suppression de ces déclarations nous imposerait de compléter cette série d’articles par des explications relatives à ces modifications.


Forum
Répondre à cet article


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2006-2018 © Le site d’Irna - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.47
amélioré par Pigédius
Hébergeur : L'Autre Net